Auto Lifestyle

WEC : Nissan a presente la surprenante GT-R LM Nismo durant le Superbowl !

WEC : Nissan a presente la surprenante GT-R LM Nismo durant le Superbowl !

1 commentaire 📅02 février 2015, 17:46

Ca y est ! On connaît enfin la machine de Nissan qui ira défier dès 2015, Audi, Porsche et Toyota en championnat du monde d’endurance (WEC) et aux 24H du Mans. On sentait arriver une surprise tant rien n’a filtré sur la GT-R LM Nismo, mais pas à ce point-là !

Nissan GT-R LM Nismo

Comme nous, vous vous êtes probablement dit dès le premier regard : « on dirait une Panoz ! ». Ces prototypes américains qui ont couru à la fin des années 90 (et vues en tant que Leader dans le film Michel Vaillant) avaient la particularité d’embarquer leur moteur en position centrale avant. Et c’est exactement là que Nissan a choisi de positionner le V6 3.0 biturbo ! Mais la surprise inédite provient du fait que Nissan annonce son proto comme étant une traction avant… Surprenant ! Michelin a d’ailleurs conçu des pneus spécifiques pour ce prototype, plus larges à l’avant qu’à l’arrière. Néanmoins, on sait aussi qu’elle embarquera un système de récupération d’énergie, comme ses futures concurrentes, et il y a fort à parier qu’elle restituera cette puissance complémentaire sur les roues arrière. Il vaudrait mieux, car on parle d’une puissance de 1 250 ch, alors que sur une voiture de série, 250 ch suffisent à malmener le train avant d’une traction…

Nissan GT-R LM NISMO

Techniquement, les ingénieurs de Nissan ont opté pour des solutions tecniques qui semblent vraiment à l’encontre de ce qu’on peut voir sur les Audi R18 e-tron quattro, les Porsche 919 Hybrid ou encore les Toyota TS040 Hybrid. On a hâte de la voir débuter et de voir jusqu’à quel point Nissan pourra se mêler à la lutte pour le titre, face à des adversaires expérimentés et très forts.

Nissan GT-R LM Nismo

Pour rappel, mis à part son association avec Zeod dans le projet DeltaWing, Nissan n’a pas été officiellement au Mans pour jouer la gagne au classement général depuis 16 ans et sa R391 en 1999. Lors de cette édition, une de ses machines s’était classée 8ème à la fin des deux tours d’horloge. Pour le moment on ne connaît qu’un seul des pilotes qui fera partie des équipages qui défendront les couleurs du constructeur nippon : il s’agit de Marc Gene, pas un inconnu en endurance puisque l’espagnol a gagné Le Mans en 2009 avec Peugeot, et participe à chaque édition depuis 2007 (Peugeot puis Audi).

Une vidéo est déjà disponible pour se rendre compte des proportions atypique de cette Nissan GT-R LM Nismo :

Nissan GT-R LM Nismo

Nissan GT-R LM NISMO

Nissan GT-R LM NISMO

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d'automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.