Auto Lifestyle

WEC : Double Porsche au Nurburgring, 1ere victoire de Webber !

WEC : Double Porsche au Nurburgring, 1ere victoire de Webber !

1 commentaire 📅01 septembre 2015, 13:25

Ce weekend, le tracé GP du Nürburging accueillait le Championnat du monde d’endurance (WEC), 4ème épreuve de la saison, succédant aux 24H du Mans du mois de juin. C’était une très longue coupure, qui devait permettre à Audi, Toyota et surtout Nissan, de peaufiner leurs proto hybrides afin de contester la domination naissante de Porsche. Audi aura été le seul concurrent encore, Toyota manquant toujours de performance, et Nissan ayant décidé de se retirer du WEC afin de travailler profondément sur sa GT-R LM et éviter de revivre le calvaire sarthois…

Une domination sans partage

La météo, pas toujours clémente dans le massif de l’Eifel aura été au beau fixe durant le weekend complet, ce qui aura certainement ravis les 62 000 spectateurs (très forte affluence !). Les Porsche 919 Hybrid partaient aux avant postes grâce à leurs meilleurs temps durant les essais qualificatifs, la #18 (Dumas/Jani/Lieb) devant la #17 (Webber/Hartley/Bernhard), les deux Audi R18 e-tron quattro suivant dans cet ordre : la #8 (Di Grassi/Duval/Jarvis) devant la #7 (Lötterer, Fässler, Tréluyer). Les Toyota quant à elles se qualifiaient dans cet ordre : la #1 (Davidson/Nakajima/Buemi) devant la #2 (Wurz/Sarrazin/Conway). Ne cherchez pas les 3èmes équipages Audi et Porsche : ceux-ci n’étaient alignés que dans le cadre des 24H.

6h du nurburgring, départ

Les 6H de course n’auront pas été aussi spectaculaires que les 3 premières courses de l’année… Néanmoins nous avons assisté à de très belles bagarres, parfois entre prototypes du même team. C’est d’ailleurs ce qui nous aura marqué lors de cette épreuve : la concurrence entre les membres des teams. Comme cette bagarre entre les deux Toyota TS040 Hybrid lors des premiers tours, ou encore une passe d’armes très musclée à mi course entre les deux Porsche 919, où Webber a été contraint et forcé de faire un bref passage hors piste par son équipier… La tension était forte en Allemagne, nous avons d’ailleurs assisté à plusieurs têtes-à-queue et sorties de piste sans gravité.

6h du nurburgring, audi r18 e-tron quattro

C’est finalement la Porsche #17 menée par un Mark Webber en grande forme qui passera la ligne d’arrivée, avec 1 tour d’avance sur la #18 (deux pénalités écopées) et les deux Audi, Luca di Grassi effectuant un dernier relais fabuleux. les 2ème et 3ème places étaient d’ailleurs très incertaines à 1H de la fin, où nous avons assisté à une superbe bataille à trois, où Di Grassi tirait son épingle du jeu face à Tréluyer et Jani, avant que les derniers arrêts au stand ne donnent l’avantage à la Porsche.

6h du nurburgring, podium

En GTE Pro aussi Porsche reprend la main, Dempsey au pied du podium Am

En catégorie GTE, la bataille a été plus importante en Amateur comme en Pro, avec des résultats différents par rapport au début de saison ! En Pro, les Aston Martin Vantage et les Ferrari 458 de l’AF Corse ont enfin été vaincues par les Porsche 911 RSR du Team Manthey, qui n’auront connues aucun souci mécanique ni accident hasardeux… Et avec un niveau de performances certainement dû à la piste : on voyait très nettement que la Ferrari est plus véloce niveau mécanique, en revanche en courbe la 911 reprenait le dessus. Les Aston ont quant à elles souffert.

6h du nurburgring, porsche 911 rsr

En GTE Am, toujours très en vue grâce à la présence de l’acteur-Pilote Patrick Dempsey, nous avons assisté à une très belle bagarre également, entre la Porsche 911 RSR du Dempsey – Proton Racing, les Ferrari 458 engagées dans la catégorie et une Aston Martin. Au final c’est la Ferrari du SMP Racing, vainqueur dans la Sarthe, qui rafle la 1ère marche, devant une Aston et une autre Ferrari, la 911 échouant à la 4ème place.

6h du nurburgring, ferrari 458, porsche 911 rsr dempsey

Le 20 septembre, le WEC se rendra sur le circuit des Amériques aux Etats-Unis (à Austin), pour une course que nous espérons un peu plus disputée en LMP1, pour la 5ème des huit épreuves que compte le calendrier du championnat du monde d’endurance. A ce stade du championnat, Porsche est en tête pour 33 points devant Audi du classement constructeurs, tandis que pour les équipes, c’est encore celui de l’Audi #7 qui domine avec 17 points d’avance sur la Porsche #17.

Les classements des 6H du Nürburgring :

LMP1

1. Bernhard/Hartley/Webber (D/NZ/AUS), Porsche 919 Hybrid, 203 tours
2. Dumas/Jani/Lieb (F/CH/D), Porsche 919 Hybrid, 202
3. Fässler/Lotterer/Tréluyer (CH/D/F), Audi R18 e-tron quattro, 202
4. Di Grassi/Duval/Jarvis (BRA/F/GB), Audi R18 e-tron quattro, 202
5. Davidson/Buemi/Nakajima (GB/CH/J), Toyota TS040 Hybrid, 200
6. Wurz/Sarrazin/Conway (A/F/GB), Toyota TS040 Hybrid, 199

GTE-Pro
1. Lietz/Christensen (A/DK), Porsche 911 RSR, 176 tours
2. Pilet/Makowiecki (F/F), Porsche 911 RSR, 175
3. Rigon/Calado (I/GB), Ferrari F458 Italia, 175
4. Sörensen/Nygaard (DK/DK), Aston Martin, 175
5. MacDowall/Stanaway/Rees (GB/NZ/BRA), Aston Martin, 174
6. Turner/Mücke/Adam (GB/D/GB), Aston Martin, 173
7. Bruni/Vilander (I/SF), Ferrari F458 Italia, 168

GTE-Am
1. Bertolini/Shaytar/Basov (I/RUS/RUS), Ferrari F458 Italia, 173 tours
2. Dalla Lana/Lamy/Lauda (CDN/P/A), Aston Martin, 172
3. Perrodo/Collard/Aguas (F/F/P), Ferrari F458 Italia, 172
4. Dempsey/Long/Seefried (USA/USA/D), Porsche 911 RSR, 172
5. Roda/Ruberti/Poulsen (I/I/DK), Chevrolet Corvette, 171
6. Ried/Bamber/Al Qubaisi (D/NZ/UAE), Porsche 911 RSR, 170
7. Castellacci/Goethe/Hall (I/D/GB), Aston Martin, 169

Les moments forts de la course :

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d'automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.