Auto Lifestyle

Tokyo 2015 : Yamaha Sports Ride Concept, reflexion sur les 4 roues

Tokyo 2015 : Yamaha Sports Ride Concept, reflexion sur les 4 roues

1 commentaire 📅04 novembre 2015, 08:15

Chez les constructeurs de moto, il y a ceux qui ont déjà un (grand) pied dans l’automobile, tel Honda, et puis ceux qui y pensent sans jamais vraiment franchir le pas, pour le moment… C’est le cas de Yamaha, qui tourne autour du sujet depuis un moment. D’abord en 1992 avec le prototype OX99-11 à moteur V12 de l’écurie de F1 Jordan Grand Prix, seulement produit à trois exemplaires et n’ayant jamais vu la série faute de budget. Ensuite, plus récemment, avec la Yamaha MOTIV exposée au salon de Genève 2015 et présentée à celui de Tokyo en 2013, une micro-citadine qui verra le chemin de la production en 2019. Maintenant, pour le salon de Tokyo 2015, la marque d’Hamamatsu nous présente un concept de voiture sportive, avec des interrogations sur son avenir pour la série.

Une quatre-roues, d’accord, mais pour Yamaha il faut que ça ait l’air d’une moto ! Déjà, le concurrent Honda a profité du salon de Francfort de cette année pour présenter son engin à mi-chemin entre les deux mondes, avec le concept Project 2&4. Pour la marque aux trois diapasons, le lien est plus subtil, avec des allusions à la moto se faisant dans le détail. Voici le Yamaha Sports Ride Concept.

Yamaha Sports Ride Concept

Les lignes sont acérées, le regard perçant, l’allure évoque le sport et même, toute proportion gardée, une supercar. La structure utilise le procédé iStream de Gordon Murray Design, comme sur la MOTIV, et que l’on retrouvera sur les prochaines TVR, à la différence qu’ici, elle est réalisée avec des panneaux en fibre de carbone. 3.90 mètres de long, 1.72 de large et 1.17 de haut, quitte à ressembler à une moto autant ne pas trop s’éloigner de leurs dimensions !

Le design aussi rappelle les deux-roues avec un nez plongeant, qui contourne les phares, pour finir à la verticale pointant le sol.

Yamaha Sports Ride Concept

Yamaha R1

Yamaha YZF R1 2012

L’arrière voit la double sortie d’échappements centrée entre les feux, placée plus haut que ceux-ci, formant un créneau sur la ligne de la poupe, rappelant un arrière de moto. Autre détail « motocyclé », le bouchon de réservoir typique.

Yamaha Sports Ride Concept

Yamaha Sports Ride Concept

La firme japonaise souhaitant donner au conducteur des sensations de conduite qu’il pourrait trouver à moto, elle a particulièrement soigné l’habitacle en ce sens. La planche de bord est épurée et regroupe l’essentiel, avec une asymétrie plaçant le pilote à la meilleure place. Une pièce de métal lie son siège au plancher, l’obligeant à enjamber son poste de conduite à la manière d’un motard qui enfourche sa monture. Son appui-tête est taillé comme un casque profilé vers l’arrière, chevauchant des haut-parleurs, le tout empiétant sur l’emplacement moteur, condamnant l’espace arrière.

Yamaha Sports Ride Concept

La finition est superbe, avec du cuir marron clair jusqu’au moyeu de volant qui intègre des inserts carbone et un point milieu contrasté bleu, des compteurs à trois cadrans sur fond métal ou encore ces aérateurs de ventilation reprenant le mécanisme d’un boitier papillon !

Yamaha Sports Ride Concept

Yamaha Sports Ride Concept

Yamaha Sports Ride Concept

Je lui trouve même un petit air de ressemblance avec l’habitacle de la Pagani Huayra, l’un des mieux finis de la production automobile, il y a pire comparaison !

Pagani Huayra

L’habitacle de la Pagani Huayra, fait de cuir, métaux et carbone

Pour l’instant, niveau mécanique, rien d’officiel et on aimerait y trouver un moteur de moto Yamaha R1, mais des rumeurs parlent plutôt du trois cylindres 1.0 litre de la MOTIV poussé de 80 à 100 chevaux. Il faut tout de même savoir que ce Sports Ride Concept ne pèse que 750 kilos, soit moins que tous les petits coupés sportifs du marché, ce qui donne un rapport poids/puissance de 7.5 kg/ch, proche des 7.44 kg/ch de la récente MX-5 en version 131 chevaux, de quoi annoncer une voiture amusante à conduire, orientée plaisir sans radicalité.

Yamaha Sports Ride Concept

Nul doute qu’avec une telle auto, Yamaha trouverait son public chez les amateurs d’autos, comme chez les motards en mal de polyvalence. Après cette mûre réflexion, vivement que Yamaha saute le pas !

Partager cet article :

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.