Auto Lifestyle

Rolls-Royce Cullinan : l’aristocratie britannique se met au SUV !

Rolls-Royce Cullinan : l’aristocratie britannique se met au SUV !

0 commentaire 📅15 mai 2018, 08:06

Les derniers bastions de l’automobile tombent face à la demande toujours plus forte des SUV. Après Jaguar, Bentley, Alfa Romeo et bientôt Ferrari, Rolls-Royce, le constructeur automobile le plus conservateur vient de présenter son Cullinan, sorte de Phantom encore plus imposante. Son nom provient du nom du plus gros diamant du monde… Ambiance !

rolls royce cullinan

Cullinan. Ce nom a donc été choisi car il a la prétention de redéfinir les critères du luxe automobile grâce à ses multiples facettes tel un diamant, selon le patron de Rolls-Royce Torsten Müller-Ötvös. Son endurance et sa solidité sont mis en avant et paradoxalement sa préciosité. Il fait aussi référence à l’esprit pionnier de Charles Rolls, tout autant qu’à l’ingénierie de Sir Henry Royce.

rolls royce cullinan

Evidemment, c’est surtout pour sa prestance qui s’annonce sans concurrence ainsi qu’à son luxe grandiloquent que le Cullinan devrait faire exploser les chiffres de vente de la vénérable marque de Goodwood. Un mode off road est au programme, une première pour une Rolls ! Les plus de 2.6 tonnes auront par conséquent le loisir de s’échapper des sentiers battus.

rolls royce cullinan

Techniquement, le V12 6.75 de 571 ch de la Phantom VIII devrait trouver sa place sous l’imposant capot, mais l’électrification a également été prévue dans la conception de ce SUV pas comme les autres. Le couple de 850 Nm dès 1600 tr/min devrait permettre au Cullinan, doté de 4 roues motrices de grimper aux arbres sans effort, ce qui correspond parfaitement à l’esprit de la marque britannique.

Côté tarif, pour le moment rien n’a filtré, mais une Phantom demandant déjà un effort de 400 000 €, celui-ci devrait gonfler avec la hauteur de caisse et le nombre de roues motrices !

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d'automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire