Auto Lifestyle

#MondialAuto2018 : Ferrari ou l’art d’ensorceler

#MondialAuto2018 : Ferrari ou l’art d’ensorceler

0 commentaire 📅10 octobre 2018, 12:06

Le stand sur lequel, ou devant lequel, vous risquez de rester un long moment. Car vous serez touché par la grâce. Vous regardez les Monza SP1 et SP2 tourner sur elles mêmes, lentement en vous demandant ce que vous feriez avec… Et vous en oublierez que posées là, à côté, il y a une 812 Superfast ou encore une 488 Pista spider !

Mondial Auto 2018 - Ferrari Monza SP2

Nous évoquions les Monza SP1 et SP2 il y a quelques semaines, que personne n’avait vues arriver du département des opérations spéciales de Ferrari. Une monoplace et une biplaces sur base de 812 Superfast, motorisées par un V12 atmosphérique de 810 ch et… sans pare brise ! Nous nous languissions de les découvrir en vrai, et prendre la mesure de leurs volumes. Et nous n’avons pas été déçus ! Les mauvaises langues diront que ce sont des Superfast sans toit et inutilisables. Nous leur répondrons que Ferrari va plus loin dans l’exclusivité et dans le plaisir de conduite. Plutôt de pilotage, d’ailleurs, car les conduire sur routes ouvertes relèvera de la gageure : il n’y a pas que des moucherons qui viendront se coller à vos dents, mais certainement quelques passants médusés par ce qui leur arrive dessus. En revanche, imaginez vous sur la piste de Monza, casqué, ganté, par une belle journée ensoleillée… vous êtes en première place pour écouter hurler le V12 italien… Cessons de rêver, revenons à la porte de Versailles : elles sont des monuments ces deux Monza. Nous préférerons la SP2, splendide dans sa robe noire et cuir rouge. dont le partie arrière est au moins aussi sensuelle que Monica Bellucci… Et puis, un tel bonheur ça doit se partager! La SP1 pousse le bouchon encore plus loin, et les plus puristes la préféreront certainement, pour leur plaisir solitaire.

Mondial Auto 2018 - Ferrari 488 Pista

Ah oui, La 488 Pista spider. En dehors d’une apparence caricaturale, avec une profusions de carbones, d’ouïes et d’appendices en tous genres, elle est mine de rien la découvrable qui embarque le plus de technologies issues de la course. Moins spectaculaire, moins pure que les Monza, mais elle prouve la maîtrise technique de Ferrari. Et pour ça, elle vaudra tout de même de décrocher votre regard des Monza.

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d'automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.