Auto Lifestyle

McLaren devoile l’inedite 570S Coupe avant de la presenter a New York

McLaren devoile l’inedite 570S Coupe avant de la presenter a New York

6 commentaires 📅31 mars 2015, 15:11

McLaren devient un constructeur proposant plusieurs gammes. En effet, après les très élitistes Super Series (MP4 12 C, 650S, 650S spyder, 675 LT) et les ultra élitistes Ultimate Series (P1 et P1 GTR), la 570S inaugure la gamme Sport Series, élististe elle aussi, mais un peu moins que les Super Series.

McLaren 570S coupe

Ainsi, la 570S n’est pas une sportive sur base de 650S, mais une toute nouvelle auto, dont l’ADN est bien celui de ses grandes sœurs. L’avant est inédit mais typé McLaren, l’arrière rappel la P1, les portières sont toujours en élytre et sous le capot arrière on retrouve toujours le V8 bi-turbo délivrant ici 570 ch comme indiqué dans son petit prénom. Vu que le poids à sec est annoncé à seulement 1 310 kg, les performances annoncées sont de premier ordre : 3.2 sec. pour le 0-100 km/h, le 0-200 km/h en 9.5 sec.,  et 328 km/h en vitesse de pointe. Le plus proche compétiteur, selon le communiqué de presse, serait 150 kg plus lourds… Reste à savoir de qui on parle car on est un peu perdu dans la gamme McLaren pour savoir qui affronte quoi désormais dans la galaxie des sportives et des super sportives, voire hyper sportives…

McLaren 570S coupe

La boîte de vitesse sera encore une fois automatisée, à 7 rapports, tandis que les trains roulants seront paramétrables, pour conserver un confort de GT sur route, et offrir l’agilité d’une pistarde sur circuit.

La nouvelle venue sera présentée dès le 1er avril au salon de New York, la concurrence ne va pas apprécier la blague…

 McLaren 570S coupe

McLaren 570S coupe

McLaren 570S coupe

McLaren 570S coupe

McLaren 570S coupe

McLaren 570S coupe

McLaren 570S coupe

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d'automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

6 Commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.