Auto Lifestyle

Los Angeles 2015 : Fiat 124 Spider, 2 Le Retour (enfin !)

Los Angeles 2015 : Fiat 124 Spider, 2 Le Retour (enfin !)

1 commentaire 📅24 novembre 2015, 08:05

Nous attendions avec impatience la présentation de la nouvelle Fiat 124 Spider, née du partenariat avec Mazda et sa géniale MX-5 (Miata pour les intimes). C’est à l’occasion du Salon de Los Angeles en cette fin novembre que le voile a été enfin levé.

Fiat 124 Spider

Et nous ne sommes pas déçus ! Bien qu’on reconnaisse bien les gènes partagés avec la Miata, la 124 a sa propre personnalité. On retrouve bien les traits qui ont fait le succès et la personnalité de la 124 Spider originelle : double bossage, flancs des ailes arrières hauts et lisses, forme des feux avant et feux arrière biseautés. Par rapport à la Mazda, le design est plus néo-rétro, moins acéré, mais plus élégant, avec sa baie de pare-brise en aluminium.

Fiat 124 Spider

Côté intérieur, attendons d’en savoir un peu plus mais il semble que seul le logo du volant change entre la nippone et l’italienne. La capote est en toile et se manipule en 5 secondes depuis l’habitacle : l’esprit roadster des 60’s est préservé, au bénéfice du coût et du poids !

Fiat 124 Spider

Pour ce qui est de la mécanique, Mazda s’en tient à des mécaniques atmosphériques de 130 à 160 ch, tandis que Fiat joue sur le turbo et propose son 1.4 turbo MultiAir, développant 140 ch, et associé à une boite manuelle pour le plaisir de conduite. Le couple atteint 240 Nm grâce au turbo, ce qui promet des performances très correctes si on tient compte du poids de seulement 1015 kg de la Mazda MX-5 (poids officiel de la 124 non communiqué).

Fiat 124 Spider

Pour conclure, il nous tarde vraiment de découvrir cette Fiat 124 Spider et surtout de la prendre en main ! Bon allez, j’ose : vous ne lui trouvez pas un faux air de Dodge Viper mkII miniaturisée ?

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d'automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.