Auto Lifestyle

Hyundai HTRAC : Visualisez la motricite !

Hyundai HTRAC : Visualisez la motricite !

0 commentaire 📅18 novembre 2015, 08:13

Difficile de se rendre compte du travail d’une transmission intégrale en temps réel lors de changements d’adhérence. Pourtant, ces systèmes à quatre roues motrices ne chôment pas ! Qu’ils s’appellent xDrive, AWD, ou 4MATIC, ils réagissent à la moindre variation de vitesse de rotation des différentes roues pour envoyer instantanément la puissance là où elle peut être transmise au mieux. Sur la piste détrempée du Castelet, Élodie a d’ailleurs pu mesurer l’efficacité du système quattro de chez Audi lors de l’édition 2014 de l’Audi Endurance Experience, et le gain qu’il procure en contrôle et motricité. Cette variation de motricité, Hyundai veut la montrer pour mettre en avant l’action de sa nouvelle transmission « HTRAC ».

Hyundai HTRAC

Hyundai Genesis berline HTRAC

Alors que le constructeur coréen amorce un dédoublement de sa gamme pour s’attaquer au marché premium avec la marque Genesis, c’est sur la berline déjà existante du même nom, qui servira de point de départ à cette nouvelle marque, que Hyundai a introduit son nouveau système HTRAC. Contraction de Hyundai TRACtion, il est monté en série sur la version européenne de celle qui s’appelle encore Genesis berline, et il est uniquement associé au bloc V6 essence de 3.8 litres développant 315 ch. Ce système dispose sur ce modèle de 4 modes de fonctionnement : Normal, Sport, Eco et Neige pour adapter la transmission bien sûr, mais aussi la direction, la réponse du moteur, les suspensions et la boîte de vitesses. Alors que sur le premier mode, 60 % du couple va aux roues arrières, le mode sport y envoie jusqu’à 90 % de ce même couple pour un comportement plus joueur.

Hyundai HTRAC

Pour rendre ces variations de répartition du couple entre les roues visible, Hyundai a placé sur l’une de ces Genesis berline, des LED rouges tout autour des quatre jantes. Mmhh, des lumières qui tournent avec les roues, cela ressemble beaucoup aux baskets dont les semelles s’éclairent de couleurs à chaque pas ! Était-ce une source d’inspiration pour le coréen ? Allez savoir… Quoiqu’il en soit, en plus d’être esthétique dans la nuit, cette idée permet de bien voir les réactions indépendantes des roues en fonction des surfaces et des virages. On peut aussi observer le ralentissement important de certaines roues, dû à la particularité du HTRAC qui utilise les freins du véhicule pour l’aider à obtenir l’adhérence souhaitée, un peu à la manière d’un différentiel à glissement limité électronique.

Petite précision, les diodes, c’est uniquement pour le proto, après libre à vous de suivre l’idée sur votre 4×4…

Partager cet article :

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.