Auto Lifestyle

Grand Prix du Canada 2015 : Lewis Hamilton le gestionnaire, dominateur!

Grand Prix du Canada 2015 : Lewis Hamilton le gestionnaire, dominateur!

0 commentaire 📅09 juin 2015, 08:11

Le Grand Prix Canadien fait partie des courses bien souvent animées où le spectateur prend beaucoup de plaisir en tribune ou devant sa télévision. Les dernières éditions n’ont pas dérogé à ce principe mais malheureusement pour nous, le GP du Canada 2015 aura été bien terne et long dans la lignée du début de saison. Il ne fallait surtout pas rater les premières boucles de la course où la Ferrari de Vettel et la Williams de Massa ont mis de l’animation dans le peloton.

Grand Prix Canada 2015 Massa

Source : motorsport.com

Partant du fond de grille, à cause de pénalité ou de problème technique en qualification, les deux pilotes ont animé par de nombreux dépassements tout le début de ce Grand Prix. Massa se retrouvant rapidement à la 13ème place emmenant dans son sillage le quadruple champion du monde de la Scuderia Ferrari, Sebastian Vettel. De nombreux dépassements, parfois à la limite comme avec la Force India de Nico Hulkenberg qui finit en tête à queue devant le mur des champions afin d’éviter l’accrochage avec la monoplace rouge numéro 5.

Grand Prix Canada 2015 Vettel

Source: motorsport.com

La valse des premiers ravitaillements mettant fin a ces nombreux dépassements, le reste du Grand Prix fut bien long et ennuyeux. Raikkonen a bien tenté de mettre un peu plus d’ambiance en effectuant un tête à queue (bizarrement exactement au même endroit que l’année dernière) à l’épingle mais rien n’y a fait. Le Français Romain Grosjean y est également allé de sa « boulette » en percutant la Marussia de Stevens en bout de ligne droite (aileron détruit pour la Marussia et crevaison pour la Lotus) mais pas de quoi animé la course ou faire sortir la Safety Car synonyme d’éventuelles bagarres au restart. A partir du tiers de ce GP, plus rien à ce mettre sous la dent pour le supporter en quête de spectacle ! Juste une longue procession jusqu’au drapeau à damiers.

Grand Prix Canda 2015 Hamilton

Source: motorsport.com

Impressionnant, calculateur, dominateur ou gestionnaire, autant de qualificatifs que nous pouvons attribuer au vainqueur du jour, Lewis Hamilton, tant il a su dominer la course et son équipier. A bord de sa flèche d’argent le pilote Mercedes a toujours réussi à conserver la petite seconde nécessaire afin que son coéquipier Nico Rosberg ne puisse rentrer dans la zone fatidique de l’activation du DRS. Le pilote Anglais a même avoué sur le podium ne pas avoir ressenti de pression lors de sa course. Info ou intox !

Grand Prix Canada 2015 Hamilton victoire

Source: motorsport.com

Le moins que l’on puisse dire est que l’Anglais a pris la mesure de son équipier et qu’il semble imbattable lorsqu’il est dans de telles conditions. Autre point marquant de ce podium, la mine réjouie de Nico Rosberg qui se contente d’une seconde place.

Grand Prix Canada 2015 podium

Source: motorsport.com

Rappelons nous qu’à la même époque l’année dernière, la guerre faisait rage entre les deux équipiers Mercedes. Rosberg semble de plus en plus rentrer dans le costume du parfait pilote numéro 2, présent pour assoir la domination sans partage de l’équipe Allemande sur ce championnat du monde de Formule 1 2015. A noter la bonne course en solitaire de Bottas au volant de sa Williams qui termine sur le podium devant les deux Ferrari et son coéquipier Massa. Il faut dire que le Finlandais a été bien aidé par la bourde de Kimi Raikkonen et s’est épargné une bataille épique, quel dommage ! Je decernerais également la palme de la combativité à Fernando Alonso à bord de sa faible et peu fiable Mclaren Honda. Le pilote Espagnol a refusé d’obéir aux ordres de son ingénieur lui intimant l’ordre d’économiser son carburant. Belle combativité de Fernando, qu’il faut saluer à l’heure où la gestion des pneus et du carburant prédominent sur la compétition et le spectacle.

Grand Prix Canda 2015 Alonso

Source: motorsport.com

Malheureusement pour les fans de F1, les week-ends se ressemblent et les termes insipides, longs et ennuyeux sont des qualificatifs qui reviennent tous les quinze jours ! La Formule 1 est devenue ennuyeuse comme la pluie ! On retrouve régulièrement les Mercedes aux avant-postes, Ferrari et Williams se contentant des places d’honneurs derrière les deux imbattables missiles argentés. Souhaitons que le Grand Prix d’Autriche prévue dans 15 jours sera plus animé, mais il y a peu de chance que le tracé du Red Bull Ring soit propice au spectacle, encore une course d’économie de pneus et de carburant en prévision ! Prions pour que les modifications réglementaires en 2016 mais surtout celle de 2017 remettent la Formule 1 en pôle position des sports mécaniques !

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Emmanuel Delion
Emmanuel Delion

Passionné par la Formule 1 depuis l'enfance, fan incontesté de Michael Schumacher, Damon Hill, ainsi que de la nouvelle génération : Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, je vous propose de partager mes émotions à travers ce blog. Pilote à mes heures perdues, je partagerai avec vous mes sorties sur piste.

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.