Auto Lifestyle

Grand Prix de Russie 2014

Grand Prix de Russie 2014

0 commentaire 📅13 octobre 2014, 08:08

Retour sur la victoire de Lewis Hamilton lors de ce 1er Grand Prix de Formule 1 en Russie, qui a vu l’écurie Mercedes valider mathématiquement le titre constructeur. Le public a répondu présent à Sotchi, quelques mois après les Jeux Olympiques. L’ambiance était évidemment entachée du spectre du gravissime accident de Jules Bianchi le weekend dernier à Suzuka au Japon. Les messages de soutien ont afflué de la part de tous les pilotes, qui semblaient sincèrement marqués par ce triste accident. Jean-Eric Vergne avait d’ailleurs fait imprimer des stickers « Tous avec Jules #17 » à disposition du paddock, pour les coller sur les casques. Avant le tour de chauffe, sur la grille de départ, l’ensemble des pilotes ont observé quelques instants de silence, en cercle, pour lui rendre hommage. L’écurie Marussia, courageuse, a décidé de ne pas remplacer le jeune français et de monter sa F1, dans son box…

l'équipe Marussia rend hommage à son pilote Jules Bianchi

l’équipe Marussia rend hommage à son pilote Jules Bianchi

Grand Prix de Russie : Les qualifications

Lewis Hamilton survole encore cet exercice, après avoir signé les meilleurs temps en libres 2, 3, puis Q1 et Q2, et colle 2 dixièmes à Rosberg en Q3 ! Rosberg est logiquement en deuxième position, Bottas 3ème, Button signe une belle 4ème position, suivi par un survolté Kvyat sur une Toro Rosso en forme puisque Vergne se qualifie 9ème, derrière la Red Bull de Ricciardo et les deux Ferrari (Alonso et Raïkkonen). Vettel ferme la marche de cette Q3.

Grand Prix de Russie : La course

Nico Rosberg se met dans l’aspiration du poleman Lewis Hamilton au départ de la course, puis le double, avant de bloquer les roues au freinage et de tirer droit. Il devra rendre sa position à son équipier et repasser par les stands pour changer de trains de pneus, endommagés lors de ce freinage trop appuyé. L’Allemand semble avoir craqué une nouvelle fois dans son duel face à son équipier, et n’aura d’autre choix de passer les medium pour compléter sa course : 52 tours de gestion de pneus l’attendent dès le 2ème tour, afin de remonter dans le peloton et espérer un podium ! Hamilton signera sa 31ème victoire en F1, devant son équipier qui aura su remonter à sa position initiale de départ.

Nico Rosberg allume ses pneus au premier virage après avoir doublé Lewis Hamilton

Nico Rosberg allume ses pneus au premier virage après avoir doublé Lewis Hamilton

Le reste du peloton s’élance sans histoire, et le pilote qui fait la belle opération est Jean Eric Vergne, qui passe de la 9ème à la 6ème position, et même la 5ème lorsque Rosberg passe aux stands changer ses gommes. Le Français de la petite Scuderia est devant la McLaren de Magnussen et les deux Red Bull ! malheureusement la Toro Rosso manque cruellement de vitesse de pointe et cela nous offrira la plus belle passe d’armes de ce GP de Russie : Magnussen prend l’avantage au 2ème tour en ligne droite, mais Vergne se porte sur l’extérieur du virage suivant, une très longe courbe à gauche. Le Français tient sa monoplace avec brio et ressort à hauteur du Danois et se retrouve mieux placé pour le virage suivant, sur la droite : il reprend l’avantage !

Les quinze premiers tours sont intéressants car le peloton reste groupé, mais après les premiers arrêts, la course ressemblera à une longue procession… toutes les équipes avaient programmé une stratégie à un seul arrêt : la piste propose beaucoup de grip mais n’est pas abrasive. La preuve en est que Rosberg a tenu ses Pirelli mediums durant 52 tours ! Valteri Bottas et sa Williams termineront sur la 3ème marche du podium, une fois de plus.

Lewis Hamilton sable le champagne après sa victoire au grand prix de Russis

Lewis Hamilton sable le champagne après sa victoire au grand prix de Russis

Au final, Hamilton égale son compatriote Nigel Mansell au nombre de victoires, et s’impose plus que jamais comme l’homme fort de Mercedes. Nico Rosberg semble être dans le dur de sa saison après l’accrochage de Spa, et devra retrouver la grinta pour les trois derniers Grand Prix de cette saison. Le titre constructeur remporté par Mercedes, les pilotes des flèches d’argent vont être libres de se battre pour le titre (17 points d’écart à l’avantage de Lewis Hamilton). Rendez-vous dans trois semaines pour le GP des USA !

Lewis Hamilton et Nico Rosberg encadrés par Paddy Lowe et Toto Wolf après l'obtention du titre constructeur par Mercedes!

Lewis Hamilton et Nico Rosberg encadrés par Paddy Lowe et Toto Wolf après l’obtention du titre constructeur par Mercedes!

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d'automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.