Auto Lifestyle

Grand-Prix de Hongrie 2015 : Rouge Ferrari

Grand-Prix de Hongrie 2015 : Rouge Ferrari

0 commentaire 📅27 juillet 2015, 08:17

Le Hungaroring (ou tourniquet pour les intimes), bien qu’éprouvant pour les pilotes, n’est pas le tracé le plus palpitant du calendrier, pourtant, le manque de répit qu’il leur inflige occasionne souvent des erreurs. À Budapest, la course est souvent pleine de spectacle et de rebondissements, et notamment quand le championnat en cours en manque cruellement ! Cette année, comme l’an passé, les surprises n’ont pas manqué et le résultat final prenait la forme d’une loterie. Retour sur cette course hommage à Jules Bianchi, qui tôt ou tard aurait fait briller par son talent les couleurs de la Scuderia Ferrari, en Hongrie et sur les autres Grand-Prix.

GP de Hongrie 2015 - Hommage Jules Bianchi

Hommage à Jules Bianchi

Après avoir dominé tout le début de week-end, écrasé la concurrence en qualification pour partir de la pôle position, Lewis Hamilton s’est pourtant laissé débordé dès le départ du Grand-Prix par les deux Ferrari, puis son équipier Nico Rosberg au premier virage. L’allemand n’a guère tenu plus longtemps face aux furies rouge, la Scuderia a tout de suite pris le pouvoir ! Derrière, on notera une touchette entre Daniel Ricciardo parti 4ème et Valtteri Bottas, 6ème au départ ; ainsi que Romain Grosjean qui rate son départ et se fait dépasser par la Lotus de son coéquipier Pastor Maldonado, puis gêner par les Toro Rosso.

GP de Hongrie 2015 - Départ

L’anglais Hamilton, ne s’attendait sûrement pas à ce revirement de situation. Alors 4ème, il tente au plus vite de redoubler Rosberg, laissant parler sa nervosité en se montrant trop incisif à la chicane. Une roue dans la terre, un tout droit et… 6 places de perdues pour cette manœuvre un peu précipitée.

GP de Hongrie 2015 - Hamilton sortie de piste

Il n’a plus qu’à remonter, ce qui l’emmènera à buter sur le 9ème pendant 10 boucles, Felipe Massa et sa Williams, dont il finira par venir à bout au premier virage, par l’extérieur, occasionnant un frottement de leurs pneus arrière et une petite frayeur pour le brésilien.

Le 14ème et le 32ème tour marquent le début respectif de la première et deuxième vague d’arrêts aux stands. Entre les deux, au 19ème tour, Maldonado tasse Sergio Pérez au premier virage envoyant ce dernier en tête-à-queue, sans gravité pour la Force India apparemment très résistante. Sur cette période, Hamilton a raccroché la 4ème position, loin derrière les deux Ferrari de Vettel et Räikkönnen, irrattrapables, et l’autre Mercedes-AMG à 14 secondes devant lui.

GP de Hongrie 2015 - Pérez-Maldonado

Source : Motorsport.com

Ensuite, tout s’accélère ! Kimi Räikkönnen a un problème de système de récupération de l’énergie au freinage et perd du terrain. Mais surtout, en pleine ligne droite des stands, Nico Hülkenberg perd son aileron avant, le détruit sous ses roues et tire tout droit au freinage pour s’encastrer dans le mur de pneus. Voiture de sécurité virtuelle activée, puis la véritable Safety car entre en piste pour nettoyer les débris. C’est le moment de bien choisir ses pneus…

GP de Hongrie 2015 - Hülkenberg accident

La course reprend et Rosberg double Räikkönnen sans trop d’effort, dû aux performances diminuées de la Ferrari. Juste derrière Ricciardo prend l’aspiration d’Hamilton et le double en bout de ligne droite mais l’anglais ne l’entend pas de cette oreille, il insiste et se défend légèrement trop. Il y perd un bout d’aileron avant qui vient se coincer au niveau de sa roue et le déstabilise. Obligé de passer par les stands, il semblerait bien qu’il ne jouera pas la gagne cette fois-ci ! De plus, un passage par les stands de pénalité lui est infligé pour sa manœuvre, il repart 12ème. Dans le même temps, le trafic occasionné par la Mercedes ralentie, pousse au contact Max Verstappen et Valtteri Bottas qui vient se faire entailler le pneu arrière droit par le hollandais.

GP de Hongrie 2015 - Hamilton-Ricciardo

Au 53ème tour, Kimi Räikkönnen est passé par les stands pour changer ses pneus et réinitialiser son moteur, mais deux tours plus tard, rien n’y a fait et c’est tout de même l’abandon. Rosberg se fait pressant sur la Ferrari de Vettel qui fonctionne moins bien avec les gommes « medium ». Finalement, l’allemand dans la voiture grise devra plutôt se concentrer sur le retour de la Red Bull aux gommes tendre de Daniel Ricciardo. Il faut dire que l’australien enchaîne les meilleurs temps au tour jusqu’à l’avant dernier tour où il signe le record de la course en 1’24″821.

GP de Hongrie 2015 - Räikkönnen-Alonso

Kimi Räikkönnen sur le point d’abandonner

Pas assez rapide en bout de ligne droite face à la Mercedes-AMG, l’australien tente le tout pour le tout au 64ème tour et se jette à l’intérieur du premier virage sur un gros blocage de roues. Il parvient à passer Rosberg, mais l’allemand le croise et à la ré-accélération, l’aileron de la Red Bull touche le pneu arrière gauche de Nico Rosberg, c’est la crevaison ! Le podium et les gros points qui vont avec qui semblaient se profiler à l’horizon pour lui, disparaissent de sa ligne de mire brutalement. Il ressortira des stands seulement 10ème à 3 places derrière son coéquipier.

GP de Hongrie 2015 - Rosberg-Ricciardo

En cinq tours pour rallier l’arrivée, il parviendra à remonter deux positions pour finir 8ème alors qu’Hamilton double Grosjean, le plaçant en 6ème position pour grappiller 4 points supplémentaires au championnat face à Rosberg relégué à 21 points du britannique. Le classement final est aussi marqué par les bons résultats des deux McLaren-Honda avec une superbe progression de leurs performances les plaçant en 5ème et 9ème position, Alonso étant mieux placé que Button. Le top 10 est refermé par la Sauber de Marcus Ericsson. Il est devant son coéquipier Felipe Nasr. Suivent les deux Williams-Mercedes de Massa et Bottas, la Lotus de Maldonado et les deux Manor de Roberto Merhi et Will Stevens. Carlos Sainz Jr et Sergio Pérez font partie des quatre pilotes à avoir abandonné. Deux abandons dû à des problèmes techniques.

GP de Hongrie 2015 - Podium

Source : Motorsport.com

Au pied du podium, Max Verstappen a réalisé une course solide et suit les deux voitures de l’écurie-sœur Red Bull-Renault. Après son changement d’aileron avant suite à l’accrochage avec Rosberg, Daniel Ricciardo termine derrière Daniil Kvyat. Trois moteurs Renault de la 2ème à la 4ème place, belle perf’.

GP de Hongrie 2015 - Victoire Vettel

Source : Motorsport.com

Intouchable, même après le passage de la Safety car, Sebastian Vettel a marqué au fer rouge l’étoile Mercedes pour la deuxième fois cette saison après la Malaisie, alors même que tout donnait à croire que les allemands allaient encore écraser la concurrence. Il s’impose donc sous le soleil hongrois et le petit message adressé à Jules Bianchi par radio et… en français s’il vous plaît pour lui dédier sa victoire, ne la rend que plus belle !

Jules Bianchi

Salut Jules

Partager cet article :

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.