Auto Lifestyle

Grand Prix de Grande Bretagne et d’Allemagne 2013

Grand Prix de Grande Bretagne et d’Allemagne 2013

0 commentaire 📅17 juillet 2013, 22:26

Nous revoilà dans l’univers du monde de la formule 1. Avec pour une fois non un mais deux Grand Prix résumés, et pas les moins intéressants !

Grand Prix de Grande Bretagne 2013 – Silverstone

Il y a trois semaines maintenant a eu lieu le Grand Prix historique de Grande Bretagne sur le mythique circuit de Silverstone. Après la démonstration monégasque de Nico Rosberg au volant de sa flèche d’argent, les deux pilotes Mercedes sont de nouveau attendus au tournant ainsi que les Red Bull et surtout les Ferrari qui doivent redresser la barre rapidement après un GP de Monaco très compliqué.

Les qualifications

Lors des qualifications et comme depuis le début de la saison, se sont le véloces monoplaces de la marque à l’étoile qui occupent la première ligne. Lewis Hamilton frappant un grand coup sur ses terres en occupant la pole. Elles sont suivient par les deux Red Bull, les étonnants Di Resta sur sa force India et Ricciardo à bord de sa Torro Rosso. La seconde monoplace de l’équipe indienne occupe la 7ème place. A partir de la les déceptions s’enchainent avec la huitième place de Grosjean suivi de la seconde Lotus de « Raikko ». Malheureusement, la Ferrari de Alonso ne sera que dixième sur la ligne et aura mal à bien figurer.

Qualifications Grand Prix Grande Bretagne 2013

Le Grand Prix

C’est donc à 14 heures que le GP débute avec un très bon envol de Hamilton qui n’est pas suivi de son équipier qui se loupe. Vettel prend la seconde place. Même punission pour Mark Webber qui a peut-être l’esprit ailleurs suite à la signature avec Porsche en endurance pour 2014, il se retrouve 15ème. La seconde Ferrari, celle de Massa réussit un départ fabuleux puisqu’il occupe déjà la 5ème place devant Raikkonen.

Départ Grand Prix de Grande Bretagne 2013

La course se déroule sans accrocs durant les premiers tours et Hamilton commence à prendre légèrement le large sur Vettel. Soudain au 9ème tour, c’est la douche froide dans les tribunes anglaises lorsque le pneu arrière gauche de la Mercedes du leader éclate sans prévenir. La course est perdue pour Hamilton qui doit regagner son stand au ralenti, il repartira dernier après son changement de gomme. Arrêt de Grosjean au tour 14. Les pneus Pirelli font de nouveau parler d’eux quand au 10ème tour, toujours le pneu arrière gauche éclate sur la Ferrari du brésilien. La course s’anime mais dans les stands c’est l’inquiétude. Même punission que pour Hamilton, Massa repart derrière le britanique. Le leader Vettel stoppe au tour 14. La bataille fait rage entre les deux Lotus et Jean-Eric Vergne qui ne s’est pas arreté. Lotus donne des consignes d’équipe à peine déguisées à Grosjean, en lui indiquant que « Kimi » est plus rapide. Le français en bon deuxième pilote cède de suite sa place au finlandais.

Grand Prix de Grande Bretagne 2013 - Hamilton

Dans le tour 15, le pneu arrière gauche, encore un, éclate sur la Torro Rosso du français à pleine vitesse. La piste est jonchée de morceaux de pneu et la sécurité des pilotes est de plus en plus mise en question. La safety car fait logiquement son apparition au 16ème tour. Une hypothèse est émise et les équipes demandent à leurs pilotes d’éviter les vibreurs qui provoqueraient des micro-déchirures. Alonso est le principal bénéficiaire de tout ces évènements puisqu’il se classe 4ème, Hamilton est remonté à la 14ème place.  La question que tout le monde se pose est : qu’elle est la prochaine monoplace qui aura un problème ? Au 22ème tour la safety car s’efface et la course reprend ses droits. Dorénavant en tête, Vettel, fait « une course à la Vettel ». Il s’échappe et compte 2 secondes d’avance sur son principal poursuivant Nico Rosberg au 26ème tour. La course lui semble promise !

Au 32ème tour le britanique de Mercedes poursuit sa remontée et attaque Di Resta. La catastrophe est évitée de peu puisque les deux monoplaces se frolent. Di Resta conserve sa 7ème place mais plus pour longtemps. La Lotus et la Ferrari remonte comme des avions sur la Mercedes de l’anglais et le passe à la faveur de gommes plus fraiches dans le tour 33. Hamilton cède de nouveau devant Webber au tour suivant, il est à l’agonie avec ses pneus. Abandon de Vergne au 37ème tour, la monoplace ayant été trop endommagée par le pneu. Suite à la seconde vague de ravitaillements, Vettel est un solide leader. Les grands perdants sont pour le moment Hamilton et Massa.

Au 42ème tour, la foudre frappe avec l’abandon du leader Vettel sur un problème de boite. Dommage car la course lui semblait acquise. Rosberg est le nouveau leader. La Red bull étant mal placée, la safety car fait sa seconde apparition de l’après-midi, elle s’efface 4 tours après. La course reprend, il reste 7 tours. Et de nouveau les gommes italiennes sèment le trouble avec l’éclatement du pneu de la Mclaren de Perez. Alonso s’en tire bien puisqu’il était collé au mexicain. La bande de roulement du pneu passant à quelques mètres de son casque. Un sprint final s’opere avec les remontées de Webber, Alonso et Hamilton. Rosberg tient bon et passe sous le drapeau à damiers devant Webber, Alonso et Hamilton qui aura effectué une course magnifique. L’allemand s’impose donc devant le public de son équipier.

Victoire Rosberg Grand Prix Grande Bretagne 2013

La course aura été très animée mais la rumeur gronde déjà dans les paddocks d’un boycottage du GP d’Allemagne si les pneus ne sont pas modifiés.

Podium Grand Prix Grande Bretagne 2013

Grand Prix d’Allemagne 2013 – Nurburgring

Après une semaine seulement, le grand cirque de la F1 pose ses valises en Allemagne, pour de nouveau évoluer sur un tracé mythique, celui du Nürburgring. La polémique Pirelli a fait rage pendant une semaine et le manufacturier italien ammene dans ses bagages des pneus modifiés.

Qualifications

Après une qualification disputée, c’est encore une Mercedes qui sera en pole. Malheureusement pour le public, c’est celle de l’anglais Lewis Hamilton. Rosberg, suite à une erreur de son équipe ne partira que 11ème. Vettel, une semaine après son abandon est second, il est suivi de son équipier, les deux Lotus, le surprenant Ricciardo, et enfin Massa. Nouvelle qualification décevante pour Alonso qui ne classe sa Ferrari que 8ème sur la grille de départ.

Qualifications Grand Prix d'Allemagne 2013

Le Grand Prix

Départ Grand Prix d'Allemagne 2013

Au feu vert, les deux Red Bull croquent la Mercedes de Hamilton qui se retrouve troisième au premier virage. Le début du Grand Prix est assez calme et les monoplaces se suivent calmement. Les choses s’accélèrent au tour 4 avec la traditionnelle bataille entre les pilotes Mclaren. Massa se fait de nouveau remarqué (pour une fois il ne détruit pas sa monoplace) mais pas dans le bon sens. Il sort de la piste en bout de ligne droite des stands et cale. C’est l’abandon. Les arrêts aux stands arrivent rapidement au tour 5. Psychose des pneus Pirelli ? C’est la folie dans les stands, Di Resta et Vergne manquent de s’accrocher, 3 tours après Webber ravitaille et l’équipe Red Bull commet une grave erreur. Ils laissent la monoplace de l’australien repartir avec une roue non fixée. La roue se détache et file dans la ligne des stands. Les mécaniciens parviennent in extremis à l’éviter mais pas le cameraman de la FOM qui est frappé de plein fouet. Bilan : traumatisme cranien et multiples fractures. On a échappé à la catastrophe. Suite à cet incident, Webber repart mais bon dernier.

Sortie Massa Grand Prix Allemagne 2013

Alonso stoppe enfin au tour 12, c’était sa stratégie de base et c’est pour cela qu’il n’avait pas forcé en qualification. Hamilton poursuit la Lotus de Raikkonen. Il est stoppé par son équipier, qui est sommé de laisser passer le britanique. Pendant ce temps, c’est la Lotus de notre français Romain Grosjean qui émerge en tête. Il s’arrête au tour 14 et Vettel reprend la tête du GP. Alonso est revenu sur la Mercedes de Hamilton, qui comme d’habitude est en grosse difficulté avec ses gommes. Il se bat mais doit s’incliner rapidement dans le tour 23, le même où il stoppera pour changer de pneus.

Soudain à l’autre bout du circuit un épais nuage blanc fait son apparition. C’est le moteur de la Marussia de Bianchi qui a rendu l’âme. Et la c’est un fait à la fois comique mais très dangereux qui se produit. La monoplace étant arrêtée dans une pente, elle la devalle en marche arrière traversant la piste. Plus de peur que de mal, lorsque la Marussia vient s’échouer dans un panneau publicitaire. Cet incident provoque l’entrée en piste de la safety car pour évacuer le véhicule du français. C’est la cohue dans les stands, quasiment toutes les monoplaces s’arrêtent. La voiture de sécurité s’efface au tour 30 avec Vettel suivit des deux Lotus. S’ensuit une bataille à couteaux tirés entre le triple champion du monde et le français en tête de la course.

Incident Bianchi Grand Prix d'Allemagne 2013

Suite au restart, Alonso qui ne fait pas de vague remonte petit à petit sur la tête de course. Au 40ème tour, c’est le début de la nouvelle vague de ravitaillements. Suite à cette dernière salve, les positions restent inchangées. Raikkonen en tête suite à l’arrêt de son équipier et de Vettel, est sur une stratégie décalée, il stoppe enfin au tour 50. Ice Man ressort derrière Vettel et Grosjean. Etant en lice pour le championnat du monde, Lotus intervient de suite et demande à Grosjean de laisser passer son équipier. Chose faite au tour 55. Raikkonen a l’avantage des pneus pour cette fin de course, il revient comme un avion sur Vettel ! Malheureusement pour le finlandais sa magnifique fin de course ne suffira pas et c’est le triple champion allemand qui s’impose sur ses terres. Grosjean sauve de justesse sa 3ème place des griffes de Alonso. La première Mercedes est 5ème.

Podium Grand Prix d'Allemagne 2013

Au terme de ces deux Grands Prix mouvementés, Sebastian Vettel conserve la tête du championnat davant Alonso et Raikkonen.

Victoire Vettel Grand Prix Allemagne 2013

Rendez vous dans une dizaine de jours sur le tourniquet hongrois !

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Emmanuel Delion
Emmanuel Delion

Passionné par la Formule 1 depuis l'enfance, fan incontesté de Michael Schumacher, Damon Hill, ainsi que de la nouvelle génération : Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, je vous propose de partager mes émotions à travers ce blog. Pilote à mes heures perdues, je partagerai avec vous mes sorties sur piste.

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.