Auto Lifestyle

Geneve 2016 : la baby McLaren se decline en GT, premiere europeenne pour la 675 LT spider

Geneve 2016 : la baby McLaren se decline en GT, premiere europeenne pour la 675 LT spider

0 commentaire 📅07 mars 2016, 13:39

McLaren a bien compris le jeu des poupées russes, et sa récente 570 S, le coupé sport positionné sous la 650 S, voit une nouvelle déclinaison arriver sur le marché. Nous attendions le spider, mais c’est la 570 GT qui nous a été présentée. Par ailleurs, la version découvrable 675 LT spider était présente sur le stand McLaren, où nous avons eu la chance de croiser le champion du monde de F1 Emerson Fittipaldi.

Emerson Fittipaldi

Plus de polyvalence

La 570 GT se veut moins axée piste pour plus de polyvalence et en faire une invitation au grand tourisme. Physiquement, elle est sublime. la 570 S est belle et brutale, la GT gagne en élégance, et termine définitivement de convaincre. La face avant est identique, le masque arrière également. La différence se fait avec la greffe d’un hayon. La chute du toit, intégralement vitré, est de type fastback, adouci la ligne générale de l’auto et lui confère ce soupçon d’élégance qu’il manque au dessin de la 570 S. Sous le hayon qui s’ouvre latéralement à la manière d’une Jaguar Type E coupé, on trouve une plage arrière garnie de cuir censée recevoir les bagages. la McLaren peut désormais recevoir 330 litres de bagages : pas mal pour une berlinette ! L’échappement est moins volubile et l’insonorisation de l’habitacle optimisé. Mais rassurez vous, l’échappement de la S reste optionnel.

McLaren 570GT

McLaren 570GT

McLaren 570GT

Des modifications techniques

Techniquement, le bloc 3.8 biturbo développe toujours ses 570 ch, la boîte est toujours la même robotisée à double embrayage, et le poids reste très faible pour la catégorie : seulement 1 350 kg à sec ! C’est seulement 35 kg supplémentaires par rapport au coupé S, et ce serait le toit vitré qui en serait la cause. Le V8 biturbo devrait en faire son affaire sans broncher, et les performances rester similaires : 3.4 s le 0 à 100 km/h, quasiment 330 km/h en pointe. Les modifications techniques proviennent des trains roulants, moins fermes, pour plus de confort. Moins typée circuit, donc, la GT abandonne les freins carbone céramique pour des disques en acier. Une part de l’efficacité sportive exceptionnelle du coupé S est donc sacrifié pour une part de confort inédit chez McLaren. Néanmoins, vu l’efficacité hors norme du petit coupé de Woking, nettement plus dynamique que les Porsche Turbo S et Audi R8 V10 Plus, nous ne sommes pas trop inquiet pour la 570 GT : elle restera suffisamment précise et agile pour de temps en temps se détendre sur les circuits.

Nos photos du stand McLaren à Genève :

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d'automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.