Auto Lifestyle

Geneve 2016 : Hyundai Ioniq, electrique, hybride, hybride rechargeable

Geneve 2016 : Hyundai Ioniq, electrique, hybride, hybride rechargeable

2 commentaires 📅10 mars 2016, 17:59

Début janvier, nous vous présentions les photos officielles de la future concurrente de la Toyota Prius, la Hyundai Ioniq.

Cette berline a été conçue sur une toute nouvelle plateforme du groupe capable d’accueillir 3 types de groupe propulseur électrifié : électrique, hybride et hybride rechargeable. Seul son cousin, le Kia Niro profitera pour le moment de cette plateforme.

Cette plateforme est aujourd’hui unique au monde, c’est donc une belle avancée technologique que nous présente Hyundai et marque une étape majeure pour le constructeur coréen dans sa stratégie de développement durable. En effet, jusque-là Hyundai ne pouvait compter que sur son véhicule électrique alimenté en hydrogène, le ix35 Fuel Cell.

En terme de design, Hyundai tranche par rapport à ce à quoi nous avons été habitué. Une façon de proposer une image bien spécifique à cette nouvelle gamme et de la rendre facilement reconnaissable. Ce design a également été étudié pour réduire au maximum le Cx de l’auto : 0,24. Une très belle performance. Ses lignes sont donc fluides pour favoriser l’écoulement des flux d’air.

Hyundai Ioniq

Hyundai Ioniq hybride rechargeable

La Hyundai Ioniq se distingue de ses consoeurs hybride et hybride rechargeable par des inserts à l’extérieur comme à l’intérieur de couleur cuivre, rappelant l’élément conducteur de l’électricité. De leurs côtés, les 2 autres modèles seront équipés d’inserts bleus.

Hyundai Ioniq

Hyundai Ioniq hybride rechargeable

Les 3 modèles auront d’autres spécificités permettant de les différencier comme la calandre différente sur le modèle 100% électrique ou encore la palette de couleurs qui sera différente.

Mais revenons-en aux 3 types de groupe propulseur.

Sur hybride et hybride rechargeable, on découvre un nouveau moteur quatre cylindre à injection directe d’essence, le Kappa 1.6 GDi qui développe 105 chevaux. Mis au point spécialement pour équiper un véhicule hybride, il est couplé à une transmission à double embrayage à 6 vitesses.

Sur hybride, ce moteur est associé à un moteur électrique de 32 kW soit 43,5 chevaux. Le véhicule offre ainsi une puissance cumulée de 141 chevaux permettant une vitesse de pointe de 185 km/h. En cycle mixte, Hyundai annonce qu’en cycle mixte, l’hybride n’émettra que 79 g de CO2 par kilomètre. En mode 100% électrique, la Ioniq hybride pourra atteindre 120 km/h.

Hyundai Ioniq

Hyundai Ioniq

Sur hybride rechargeable, le moteur essence sera associé à un moteur électrique de 45 kW soit 61 chevaux pour une puissance cumulée égale à celle d’hybride, 141 chevaux. En revanche, grâce à une batterie bien plus importante, l’hybride rechargeable pourra réaliser 50 km en 100% électrique et ses émissions de CO2 seront réduites à 32 g/km.

De son côté la Ioniq électrique disposera d’une batterie de 28 kWh proposant une autonomie de plus de 250 km qui sera associée à un moteur électrique de 88 kW soit 120 chevaux. Ce dernier sera couplé à une transmission à réducteur à simple rapport et permettra d’atteindre une vitesse de pointe de 165 km/h. Différents modes seront disponible : eco, normal et sport. Ils contribueront à améliorer le rendement énergétique et les caractéristiques de conduite. Sur une borne de recharge rapide, la batterie sera rechargée à 80% en 24 minutes. Il sera bien entendu possible également de brancher Ioniq électrique sur une prise domestique mais Hyundai n’indique pas encore le temps de charge. Il faudra sans aucun doute être plus patient !

Dès l’automne 2016, vous pourrez retrouver Ioniq électrique et Ioniq hybride en concession. Il faudra attendre 2017 pour voir arriver Ioniq hybride rechargeable.

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Elodie Delion Lescaroux
Elodie Delion Lescaroux

Après une formation marketing en école de commerce, je me suis orientée vers les métiers du web et de l'auto. J'ai travaillé durant 3 ans en tant que chef de projet et community manager chez Digital Dealer, agence web destinée aux distributeurs automobiles. Depuis je suis directeur marketing d'un groupe de distribution automobile parisien. Rédactrice de 2010 à 2013 pour Web&Luxe.com, j'ai finalement décidé de monter mon propre blog pour partager avec vous ma passion.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.