Auto Lifestyle

Formule 1 : Grand Prix de Hongrie 2018, Hamilton avant la trêve estivale

Formule 1 : Grand Prix de Hongrie 2018, Hamilton avant la trêve estivale

1 commentaire 📅30 juillet 2018, 08:00

Une semaine après le GP d’Allemagne, le monde de la F1 se retrouvait une dernière fois avant une longue pause de quatre semaines bien méritée ! Sous une chaleur accablante, Hamilton terrasse les pilotes Ferrari qui avaient à cœur de porter au plus haut les couleurs de la Scuderia, suite au décès de Sergio Marchionne, illustre administrateur du groupe Fiat et président de Ferrari.

Les qualifications se sont déroulées dans de difficiles conditions, puisque les pilotes ont dû braver des trombes d’eau, parfois en pneus intermédiaires, parfois en pneus pluie, mais toujours avec de grandes difficultés ! A ce petit jeu, Lewis Hamilton s’est montré à son avantage, devant son coéquipier Valtteri Bottas, et ses adversaires directs, Kimi Raikkonen et Sebastian Vettel. Max Verstappen, attendu dans cet exercice d’équilibriste ne sera que 7ème derrière les brillants Carlos Sainz et Pierre Gasly. Brendon Hartley rentrait pour la première fois en Q3 en signant le 8ème temps. Daniel Ricciardo échouait à la 13ème place suite à une mauvaise stratégie dans la gestion des qualifications.

Formule 1 Grand Prix de Hongrie 2018

Crédit photo : Motorsport

Ce dimanche, le soleil et la chaleur étaient de retour, et les stratégies de pneumatiques étaient bouleversées, puisque chaque écurie pouvait choisir son type de gomme avant le départ. A ce jeu, la Scuderia a tenté un coup de poker en faisant partir Vettel avec des pneus medium alors que les Mercedes et son coéquipier partaient en tendres.

Vettel prendra l’avantage sur Raikkonen lors du premier tour, puis s’ensuivra une longue procession, où Bottas avait pour rôle, dès le départ, de protéger Hamilton en bouchonnant les Ferrari. On le sait, le Hungaroring est un des circuits les plus compliqués pour doubler. Sauf pour Daniel Ricciardo ! Parti de la 13ème place, il effectuera de belles manœuvres comme il sait si bien en faire, alors que l’autre Red Bull abandonnera rapidement sur défaillance mécanique. La partie d’échecs se déroulera à distance entre Ferrari et Mercedes, mais jamais les hommes en rouge ne seront capables de rattraper Hamilton, confortablement installé en tête, et bien aidé par un serviteur de choix en la personne de Bottas, dont la course était sacrifiée. Un sens du sacrifice qui le poussera certainement à un sursaut d’orgueil en fin de course…

Formule 1 Grand Prix de Hongrie 2018

Crédit photo : LAT Images

A l’agonie avec des pneumatiques en bout de vie, il a vu fondre les Ferrari sur son aileron arrière. Il aura résisté héroïquement avec une voiture plus en état de résister bien longtemps. Dommage qu’il ait voulu trop en faire au 65ème tour sur les 70, lorsque Vettel aura enfin réussi à faire sauter le verrou finlandais, en perdant sa flèche d’argent, tamponnant l’extracteur de la Ferrari, miraculeusement sans conséquence pour le pilote allemand. Il perdra également la troisième marche du podium puisque son illustre coéquipier finlandais en profitera pour passer également. Plus ennuyeux : avec une voiture dont l’aileron avant était encore plus affaiblie puisque l’aileron avant était nettement endommagé, Ricciardo a comblé rapidement ses 4 secondes de retard et tenté une très belle manœuvre de dépassement au 68ème tour, par l’extérieur. Mais Bottas a semble-t’il voulu parer à l’inexorable, sous virant et harponnant violemment la Red Bull, obligée de passer au large. L’australien rattrapera la Mercedes de plus en plus endommagée, pour la passer sans résistance cette fois. Valtteri Bottas n’a écopé, après la course, que d’une pénalité de 10 secondes pour son accrochage avec Ricciardo, sans conséquence, ajoutée à son temps de course. Pierre Gasly a fini à la 6ème place, mais trop loin pour bénéficier de cette pénalité.

Formule 1 Grand Prix de Hongrie 2018

Crédit photo : LAT Images

Au final, nous retiendrons de cette course que Lewis Hamilton aura remporté ici sa 67ème victoire en F1 et sa 6ème en Hongrie. Il est un véritable spécialiste du tourniquet hongrois ! Nous retiendrons la remarquable performance de Pierre Gasly, solide 6ème, et la course magnifique de Daniel Ricciardo, toujours redoutable au volant de sa Red Bull pour remonter un peloton : parti 13ème il termine 4ème. Remonter neuf places sur un circuit réputé aussi difficile pour doubler est une réelle performance, prouvant qu’on peut doubler à divers endroits, par l’intérieur ou même l’extérieur ! Désormais il faudra attendre le 26 août pour retrouver tout ce petit monde de la F1, à l’occasion du GP de Belgique, sur le circuit de Spa Francorchamps.

Formule 1 Grand Prix de Hongrie 2018

Crédit photo : LAT Images

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d'automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.