Auto Lifestyle

Formule 1 2019 : Grand Prix du Canada, Hamilton rit, Vettel pleurt !

Formule 1 2019 : Grand Prix du Canada, Hamilton rit, Vettel pleurt !

1 commentaire 📅11 juin 2019, 07:53

15 jours après un Grand Prix de Monaco marqué par une nouvelle victoire de Hamilton sur sa flèche d’argent, nous retrouvons déjà la F1. La grande caravane a cette fois traversé l’Atlantique pour la manche Canadienne qui se tient sur le circuit Gilles Villeneuve. Le GP du Canada est souvent le théâtre de courses mouvementées, animées et pleines de suspenses. Nous espérions que cette manche 2019 soit aussi passionnante que les manches des saisons précédentes mais aussi qu’elle marque le réveil de la Scuderia Ferrari. Dès le vendredi, c’est la couche froide puisque les monoplaces qui se trouvent en tête ne sont pas rouges mais grises (malgré quelques soucis, technique pour Bottas et touchette avec le mur pour Hamilton). Sur un circuit favorable aux moteurs, les Ferrari n’arrivent pas à être devant. C’était sans compter sur le talent du quadruple champion du monde allemand Sebastian Vettel qui fait un tour de qualification extraordinaire et qui souffle la pole position à l’ogre Hamilton. Une Ferrari en pôle, c’est une première cette saison sachant que la seconde F1 de Maranello, celle de Leclerc est troisième sur la grille.

Source : Motorsport.com

Les qualifications auront été marquées par le gros accident de Magnussen qui détruit sa Haas dans le mur des champions ce qui provoque l’arrêt de la Q2 et l’élimination de son équipier Romain Grosjean et surtout celle du pilote Red Bull Max Verstappen.

Dès lors, on se prend à une première victoire de l’équipe Italienne afin de casser la spirale « Mercedes » et d’enfin donner un soupçon de suspens dans ce championnat 2019.

Source : Motorsport.com

Habituellement animée, la course Canadienne version 2019 ne restera pas dans la annales ! Le podium se joue dès le départ et l’ordre de la grille reste respecté. Vettel est devant Hamilton et son équipier Leclerc. C’est d’ailleurs l’ordre de passage des monoplaces sous le drapeau à damiers mais ce n’est pas celui du podium.

Source : Motorsport.com

La faute à une pénalité de 5 secondes récoltées par le pilote de la Ferrari numéro 5. Celle-ci intervient suite à une erreur de Vettel dans le tour 48 qui coupe la chicane et revient en piste de manière non sécurisée, obligeant Lewis Hamilton à freiner afin d’éviter la collision avec l’Allemand et/ou le mur.

Source : Motorsport.com

Vol ou application du règlement, chacun son point de vue. Il reste dommage que Ferrari n’ait pas gagné cette course mais Vettel pourra se consoler d’avoir été élu pilote de la course et surtout il est le vainqueur moral de cette course.

Source : Motorsport.com

On soulignera la belle performance de Verstappen qui classe sa Red Bull 5ème derrière la seconde et décevante Mercedes de Bottas. Bravo au team Renault qui montre enfin le bout du nez avec les belles 6ème (Ricciardo) et 7ème (Hulkenberg) places.

Source : Motorsport.com

Le top 10 est complété par la seconde Red Bull du Français Pierre Gasly, la Racing Point du local, Lance Stroll et la Toro Rosso de Kvyat.

Source : Motorsport.com

Cette course n’aura pas été passionnante et le podium fut glacial suite à la pénalité reçue par Vettel. Il faudra se servir de cet élan pour la Scuderia afin de rebondir dans 15 jours pour la course Française se tenant sur le circuit Paul Ricard.

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Emmanuel Delion
Emmanuel Delion

Passionné par la Formule 1 depuis l'enfance, fan incontesté de Michael Schumacher, Damon Hill, ainsi que de la nouvelle génération : Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, je vous propose de partager mes émotions à travers ce blog. Pilote à mes heures perdues, je partagerai avec vous mes sorties sur piste.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.