Auto Lifestyle

Ferrari nous décoiffe avec les Monza SP1 et SP2 à quelques jours du Mondial de Paris !

Ferrari nous décoiffe avec les Monza SP1 et SP2 à quelques jours du Mondial de Paris !

1 commentaire 📅25 septembre 2018, 08:02

Ce sera une double raison supplémentaire de se rendre sur le stand de Ferrari lors du Mondial de l’Automobile de Paris cet automne : la firme au cheval cabré renoue avec les barquettes qui ont fait l’histoire de Ferrari en compétition dans les années 50 et 60. Les 250 Testarossa et autres 750 Monza ont une descendance avec la Monza SP1, monoplace et la Monza SP2, biplace.

ferrari monza sp2

Basées sur la 812 Superfast, le département Special projects de Ferrari scalpe la sculpturale GT au V12 de 800 ch pour en faire deux engins sans compromis. Ce n’est pas un simple « décapsulage » à la manière des dernières Aperta. Cette fois, le pare-brise disparaît au profit d’un saute vent ! Les Monza SP1 et SP2 deviennent impressionnantes avec un capot long comme un jour sans pain, et en même temps cela en fait deux engins très fluides. Surtout la Monza SP1, monoplace, asymétrique avec l’accès coté passager en obstrué, et un seul bossage dans le prolongement de l’appui-tête. La SP2 semble donc plus harmonieuse avec son cockpit prévu pour deux personnes et un double bossage, qui rétabli une certaine symétrie.

ferrai monza sp1

Par ailleurs, les parties avant et arrière sont totalement remaniées, surtout l’arrière, avec un bandeau lumineux qui remplace les feux ronds caractéristiques des belles de Modène. La carrosserie est tout en carbone sur la structure aluminium de la Superfast, ce qui permet d’abaisser le poids (et surtout le centre de gravité dans le cas présent..) de 15% selon Ferrari, ce qui ramènerait le poids autour des 1 500 kg, à sec… Il faut dire que la diva Superfast n’est pas exactement une supersportive dont l’unique intérêt serait de limer la piste, ce rôle incombant à la 488 Pista. Mais dans cette configuration exclusive et allégée, les Monza promettent un sacré agrément et plaisir sur circuit ! Négocier les courbes d’Ascari sur l’autodrome de Monza au volant de la SP1 doit valoir son pesant de cacahuètes !!

ferrari monza sp2

Le cockpit est lui totalement dédié au pilotage et au pilote. L’accès se fait via une ou deux petites portières, et les occupants de la SP2 sont séparés par un ponton en carbone.

Coté performances, le V12 atmosphérique de 6.5L gagne 10 ch. Le 0 à 100 km/h est toujours annoncé en 2.9 secondes et la vitesse de pointe annoncée par Ferrari au dessus des 300 km/h, quand la Superfast peut atteindre 340 km/h.

ferrari monza sp2

Moins de 500 Monza seront construites, la répartition entre monoplace et biplace se fera selon la demande… Le prix sera communiqué lors du Mondial de l’Automobile 2018 à Paris, où nous aurons l’occasion de mieux cerner les proportions certainement hallucinantes de ces deux bijoux !

Source : Ferrari

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d'automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.