Auto Lifestyle

Essai : Subaru XV 2.0i CVT Luxury

Essai : Subaru XV 2.0i CVT Luxury

0 commentaire 📅08 juin 2018, 08:07

Subaru est connu pour ses succès en Rallye WRC, son Impreza ou encore la WRX STI. Pourtant la marque Japonaise a d’autres modèles, notamment un SUV qui se nomme XV. Méconnu dans l’hexagone le Subaru XV est lancé en 2012  et a été restylé à l’occasion du Salon de Genève en 2016. Méconnu mais pas sans argument, nous avons pu essayer le crossover de la marque aux étoiles. Alors que vaut ce XV dans le marché si concurrentiel des SUV ?

Subaru XV

Subaru XV 2.0i CVT Luxury : Design et vie à bord

Design extérieur

Esthétiquement, impossible de ne pas reconnaître « la patte » Subaru. On retrouve les grandes lignes des autres modèles notamment avec la calandre ou encore la signature lumineuse. Ce crossover Asiatique ressemble à la Subaru Impreza puisque celui-ci en dérive. En regardant l’auto on s’aperçoit que sa ligne globale est à mi-chemin entre un SUV notamment avec sa hauteur de caisse mais aussi un break de par sa ligne élancée.

Subaru XV

Notre modèle d’essai est équipé de la teinte Sunshine Orange qui est parfaite pour les photos et fait ressortir les lignes de notre baroudeur. En revanche, j’avoue qu’au quotidien j’opterai plus pour un bleu, noir ou encore gris plus discret mais comme on dit : «  les goûts et les couleurs cela ne se discutent pas ».  La face avant rappelle à si méprendre les autres autos de la gamme de chez « Sub ». C’est de profil ou à l’arrière que le XV marque clairement sa différence.

Subaru XV

De profil, comme je l’ai indiqué plus haut, le Subaru reprend les grandes lignes d’un break notamment avec sa longue ligne de toit soulignée par la partie vitrée arrière plongeante. Impossible de ne pas se rendre compte que ce XV est un SUV prêt à mettre les roues dans la boue notamment grâce à sa garde au sol et les plastiques de protection des bas de caisse et passages de roues. Les barres de toit grises aluminium soulignent, elles aussi, ce coté baroudeur.

Subaru XV

Les jantes bi-tons démontrent les velléités sportives du véhicule et chères à la marque venue du pays au soleil levant.

Subaru XV

L’arrière affirme, quant à lui, sa personnalité avec un dessin mettant en avant les feux.

Subaru XV

Subaru XV

La qualité d’assemblage est excellente et sans fausse note. En résumé, ce XV est vraiment à part dans la catégorie des SUV du segment C grâce à son design mi break mi crossover et le look incomparable d’une Subaru !

Subaru XV

Habitacle

Arrivée sur nos routes il y a maintenant plus d’un an et demi, la nouvelle déclinaison du XV s’est clairement mise aux standards et fait même mieux que certains de ses concurrents. La qualité d’assemblage est correcte et le haut du mobilier fait la part belle au plastique moussé.

Subaru XV

Toutefois, certains plastiques durs et brillants subsistent sur le centre et la base de la console. On soulignera la présence de surpiqures (orange en rappel de la carrosserie dans notre modèle d’essai) qui ajoutent un contraste et amènent de la luminosité dans cet ensemble au style « très Germanique ». Comme souvent chez Subaru quelques détails font « old school » comme les boutons du toit ouvrant ou les commandes des sièges chauffants. L’habitabilité est bonne aussi bien à l’avant qu’à l’arrière où les passagers auront une bonne garde aux jambes mais aussi au niveau de la tête. Les grands gabarits seront donc à l’aise dans ce Subaru XV.

Subaru XV

Subaru XV

En revanche, si dans l’habitacle on est à l’aise, la place est comptée dans le coffre puisque celui-ci n’offre que 380 litres (1 270 l banquette rabattue). Il faudra donc être un « pro » du chargement lors des voyages à 5 !

Subaru XV

Installé à bord du baroudeur Japonais, on prend rapidement ses marques car l’ergonomie est excellente et les multiples commandes tombent sous la main. L’écran tactile central regroupe toutes les fonctions disponibles et existantes à ce jour.

Subaru XV

La liste de celles-ci est bien longue et je vous en ferai grâce toutefois, il faut souligner la navigation simple au travers des différents menus. Bien équipé, c’est également le terme qui correspond à ce Subaru XV car on retrouve de nombreux équipements de série qui sont bien souvent des options chez la concurrence. On citera notamment la caméra de recul, le démarrage sans clé, le toit ouvrant, les feux à LED, le GPS mais aussi le système EyeSight.

Subaru XV

Les puristes de la marque savent ce que c’est mais pour les autres, voici une brève explication de ce système. Celui-ci travaille via deux caméras se situant dans le pare-brise de chaque côté du rétroviseur central. Voici ce qu’il comprend et fait en résumé : l’assistance au freinage d’urgence avec avertisseur de collision, l’avertisseur de fatigue, le fameux avertisseur d’angle mort (comme évoqué plus haut), l’assistance de maintien de voie, un régulateur de vitesse adaptatif. Un véritable ange gardien et qui plus est, de série.

Découvrez l’habitacle de ce Subaru XV grâce à notre 360° de l’habitacle :

Au final et même si quelques défauts subsistent ce SUV de la marque aux 6 étoiles possèdent de nombreux arguments qui lui permettent de faire la différence face à la rude concurrence.

Subaru XV

Subaru XV 2.0i CVT Luxury : Essai routier

Nous avons pu essayer notre Subaru XV durant une semaine avec majoritairement une conduite en ville et sur le réseau secondaire. Au volant d’un Subaru équipé du système 4 roues motrices, nous ne pouvions pas ne pas essayer de sortir des sentiers battus. Loin de nous d’avoir pu l’essayer dans des conditions extrêmes, nous avons conduis notre « Sub » sur les petits chemins de terre entre les champs de l’Ile de France.

Subaru XV

Ainsi, nous avons pu constater que la transmission intégrale du constructeur Japonais est toujours parmi les meilleures et est vraiment une marque de fabrique « made in Subaru » ! A l’aise, il l’est hors bitume mais aussi sur celui-ci. En ville, le XV se comporte particulièrement bien. La direction « très » souple permet de faire ses manœuvres aisément. En Europe le Subaru XV est commercialisé avec une boite automatique CVT dénommée Lineartronic qui fonctionne correctement en ville en égrainant parfaitement les rapports.

Subaru XV

En revanche, on ne peut pas en dire autant dès qu’on l’a sollicité plus fortement. Celle-ci « mouline » et en résumé n’aime pas être sollicitée trop fortement. Cette boite est plus faite pour une conduite coulée et souple que sportive, dommage. Rappelons que la marque de fabrique de la marque aux étoiles, c’est la transmission intégrale mais aussi son bloc Boxer à plat 4 cylindres.

Subaru XV

Ici le moteur 2 litres développe 156 chevaux et 196 Nm de couple. Comme tout bon « Boxer » qui se respecte, la puissance se situe en haut du compte tours mais malheureusement la boite Lineartronic lisse les sensations. En conduite sur le réseau secondaire ou encore sur autoroute, on a pu largement apprécier le confort du crossover Japonais. Les suspensions sont particulièrement bien calibrées et elles absorbent très bien les défauts de la chaussée. De même, l’insonorisation est bonne avec peu de bruits aérodynamiques à signaler. Coté consommation, le Subaru se montre un peu vorace car nous avons pu relever une consommation moyenne de 9 litres lors de notre semaine.

Découvrez notre essai en vidéo :

En résumé, notre XV est un excellent voyageur qui saura faire face aux conditions compliquées grâce à sa transmission intégrale.

Subaru XV

Acheter un Subaru XV

Les tarifs de la gamme XV débutent à partir de 27 990 Euros dans l’hexagone. Sa force est aussi son défaut puisque le XV n’est proposé qu’en essence avec son moteur boxer 4 cylindres à plat. Rappelons que le constructeur Japonais propose une garantie de 3 ans sur l’ensemble de ses modèles. Il n’y a que peu d’options proposées cela se limite à la peinture métallisée à 610 Euros et l’extension de garantie à 594 Euros. Avec un tarif moyen se situant autour des 30 000 Euros et malgré le malus écologique subit de plus de 3 000 Euros, le SUV Nippon est très bien placé niveau tarif et surtout offre de nombreux équipements.

Subaru XV

Conclusion

Ce Subaru XV apporte quelque chose de différent dans le marché des SUV de ce segment notamment grâce à son excellent moteur Boxer et surtout l’une des meilleures transmissions intégrales du marché. En revanche, le tableau est bon sauf la boite automatique Lineartronic qui le terni. Dommage, car Subaru est souvent synonyme de sportivité. Toutefois ce XV même s’il n’a pas forcément ce côté sportif à bien d’autres arguments notamment son confort et son insonorisation. Il sera le compagnon parfait pour les longs voyages vers la montagne !

Subaru XV

On aime : la transmission intégrale, l’équipement de série, le confort, l’insonorisation, son style différent.

On aime moins : la boite de vitesse CVT Lineartronic, le volume du coffre, certains détails de finition, le malus écologique (merci l’état).

Subaru XV

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Emmanuel Delion
Emmanuel Delion

Passionné par la Formule 1 depuis l'enfance, fan incontesté de Michael Schumacher, Damon Hill, ainsi que de la nouvelle génération : Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, je vous propose de partager mes émotions à travers ce blog. Pilote à mes heures perdues, je partagerai avec vous mes sorties sur piste.

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.