Auto Lifestyle

Essai routier: Audi RS Q3

Essai routier: Audi RS Q3

5 commentaires 📅19 avril 2014, 11:16

Lors des finales de coupe du monde de ski cross à La Plagne nous étions conviés par Audi qui est partenaire de l’équipe de France, dont trois de ses membres ont été médaillés olympiques après un historique triplé à Sotchi. Il nous a été permis d’essayer l’Audi RS Q3 sur les routes sinueuses autour de la station. Le RS Q3 c’est quoi ? Le dernier né de la famille des 4×4 Audi, le plus petit, conçu sur la plateforme de l’A3. Habituellement le Q3 est plutôt fade et passe totalement inaperçu, mais après un détour par l’usine quattro Gmbh, il faut admettre qu’il devient nettement plus séduisant : rabaissé de 25 mm, élargisseurs d’ailes, parechoc avant largement aéré, jantes en 19’’ de série, jupe arrière façon extracteur d’air et becquet au-dessus de la lunette arrière. Évidemment les modifications cosmétiques n’en font pas une vraie sportive. En revanche, son berceau moteur accueille le bijou d’Audi qui retiendra toute l’attention des plus sportifs d’entre nous : le 5 cylindres 2.5 TFSI, inauguré avec le TT RS et repris dans la RS3. Il perd des plumes au passage puisque la puissance annoncée n’est plus que de 310 chevaux, contre 340 dans TT RS et RS3 (voire 360 dans TT RS Plus). Cette transplantation est clairement l’intérêt majeur de cette version sportive du Q3, car ce n’est pas pour rien si ce bloc est primé meilleur moteur pour la troisième année consécutive ! Ce 5 pattes turbocompressé est magique à utiliser : performant, élastique, rageur et avec une sonorité fabuleuse. et le SUV devient tout sauf anémique! Les performances sont exceptionnelles pour ce type d’auto, avec un 0 à 100 expédié en 4.8 secondes et un 1 000 mètres départ arrêté en 24.2 secondes !

Audi RS Q3

Pour ce qui est du comportement dynamique de ce SUV, un gros travail a été accompli sur les trains roulants afin de juguler le roulis et de le rendre ultra efficace, surtout lorsque les suspensions sont réglées en mode Dynamic. La direction quant à elle déçoit, y compris, et c’est moins pardonnable, sur son réglage le plus sportif. L’assistance est trop molle et le feeling de la route est inexistant. C’est vraiment dommage car le freinage est à la hauteur. Ça en fait une auto dotée d’un gros cœur, pour accélérer fort en ligne droite, et profiter des vocalises du 5 cylindres turbo, enivrantes à souhait, mais ce n’est pas une vraie sportive. La boîte S-tronic imposée trouve tout son intérêt dans ce SUV. Comme toujours, celle-ci apporte satisfaction tant en conduite normale qu’en conduite dynamique sur une route sinueuse.

L’habitacle est quant à lui dans les standards Audi : c’est propre, net et sans bavure ! L’ergonomie étant également excellente.

Audi-RS_Q3_2014_1280x960_wallpaper_30

Alors évidemment, j’ai préféré ce moteur dans la TT RS, rendant celle-ci aussi performante qu’une R8 V8, et je dois admettre que ça n’a pas un grand intérêt de le positionner dans un Q3 qui n’a rien d’un véhicule sportif. C’est même inutile, mais c’est justement ce qui rend ce petit SUV attachant, voire indispensable dans la gamme Audi. Bref, ce n’est pas un achat rationnel, mais c’est justement tout ce qu’on aime !

Audi RS Q3
Audi RS Q3 FIS
RSQ3essai
Audi-RS_Q3_2014_1280x960_wallpaper_36
Audi-RS_Q3_2014_1280x960_wallpaper_18

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d'automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

5 Commentaires

  1. Florian
    02 juin 2014, 16:11 Florian

    Je ne suis pas fan de ce Q3, une petite préférence aux audi sQ5 et audi Rs4 qui ont plus d’intérêt pour ma part.

    Répondre à ce commentaire
  2. Guillaume
    04 juin 2014, 14:37 Guillaume

    le SQ5 est plus rationnel, avec sa mécanique diésel (je n’aime pas ça, mais suis bien obligé d’admettre son utilité dans un SUV). Pour la RS4 il n’y a pas débat… 🙂
    mais c’est justement parce que ce RS Q3 est décalé qu’il en devient attachant! pour un constructeur souvent jugé « trop sérieux » qu’Audi, c’est bon de se voir offrir la possibilité d’acheter un véhicule « hors normes », non?

    Répondre à ce commentaire
    • Florian
      04 juin 2014, 15:02 Florian

      Hors normes comme tu le dis il faut y mettre les parenthèses, à titre de comparaison le GLA 45 Amg fait plus « hors normes » il fera d’ailleurs beaucoup plus tourner les têtes qu e le Rsq3. A ce prix il nous faut du rêve, après je n’ai pas testé les 2 véhicules 🙁 peut être qu’un jour…Mais en terme de perception le GLA AMG est plus fou ! Qu’en penses-tu objectivement Guillaume ?

      Répondre à ce commentaire
  3. Guillaume
    04 juin 2014, 17:20 Guillaume

    objectivement… je n’ai pas eu l’occasion d’essayer le Mercedes GLA 45 AMG, donc je ne peux pas les comparer. en revanche, pour avoir déjà vu des GLA dans les rues de Paris, celui-ci ne ressemble pas franchement à un SUV, on dirait plutôt une A surélevée à la manière des allroad d’Audi… donc au final, en terme d’impact visuel ça va se tenir. et puis de toute façon, la partie design subjective! au niveau mécanique le 5 cylindres Audi doit très probablement garder la main sur le 4 cylindres de la mercedes… les deux tournent très fort, mais le 5 cylindres a quelque chose de vraiment spécial!

    Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.