Auto Lifestyle

Essai : Renault Twingo 3

Essai : Renault Twingo 3

6 commentaires 📅25 novembre 2014, 08:39

Nous vous avions parlé de la Renault Twingo 3 à son arrivée en concession, aujourd’hui, nous vous en proposons l’essai.

Prêtée par la concession Renault de Paris 12, nous avons essayé la version Intens SCE 70 dans un coloris Rouge Flamme. Il s’agit du plus haut niveau de finition sans compter la version de lancement, la SL Edition One.

Renault Twingo 3 : Design et vie a bord

Design exterieur

La 3ème génération de la « grenouille » était très attendue cette année. Après une V2 contestée pour sa sobriété, Renault nous offre une V3 radicalement différente.

A l’avant, on retrouve facilement l’identité des dernières Renault avec un grand losange duquel partent 2 lignes qui viennent se fondre avec des optiques, eux aussi imposants, tout en rondeur. La bouche d’aération en dessous vient dessiner un large sourire. Oui l’avant de la Twingo évoque sans conteste un smiley heureux.

Renault Twingo 3

De côté, la ligne de la nouvelle Twingo vient évoquer celle de la Fiat 500 mais pour une excellente raison : la nouvelle petite citadine se voit doter d’un moteur en position arrière, plus ou moins dans le coffre donc comme l’était l’ancienne Fiat 500. De ce fait, Renault ayant tout de même souhaiter conserver un coffre à l’arrière, le moteur a été situé sous ce dernier, la Twingo est donc haute sur pattes. Mais c’est surtout de Renault 5 Turbo que cette Twingo 3 s’inspire comme en témoignent les feux arrière qui élargissent la poupe.

Renault Twingo 3

A l’arrière, une place importante à la visibilité avec une large lunette arrière dans laquelle les optiques viennent se fondre. Un becquet vient casser la ligne très arrondie du toit et lui donne un aspect dynamique.

Renault Twingo 3

La citadine est équipée de nombreuses zones en « plastique », non pas par économie mais pour protéger les éléments sensibles : portières et pare-chocs arrière.

Fait important à ne pas oublier, la nouvelle Twingo est une cinq portes contrairement aux générations précédentes. Cela permet un meilleur accès aux places arrière et grâce aux poignées masquées, les portières arrière s’intègrent parfaitement au design.

Côté jantes, la version Intens est équipée de roues 15 pouces Argos Diamantées Noir. Chaque finition a ainsi son propre jeu de jantes. Notre version a été équipée en option de jantes 16 pouces plus jolies.

Renault Twingo roue

En plus de notre coloris rouge, la grenouille est disponible en jaune, blanc ou bleu pâle. Une palette qui devrait s’étendre dans un avenir proche comme nous en avions parlé suite à notre visite du Mondial de l’Auto où sur le stand du constructeur Français nous pouvions y découvrir une version taupe.

Enfin, il est possible de personnaliser la Twingo avec des jeux de bandes sur le côté du véhicule. Ce décor est disponible en option pour 150 €.

Renault Twingo 3

Habitacle

Nous nous retrouvons à bord d’une voiture qui se veut avant tout joviale. C’est donc un intérieur coloré que nous retrouvons.

Renault Twingo places avant

L’habitacle reprend la couleur de la peinture extérieure, c’est donc majoritairement du rouge que nous retrouvons avec des sièges en tissus bi-tons gris et rouge, des accoudoirs de contre porte rouge, le vide poches central rouge et enfin les poignées de porte arrière rouge également.

Renault Twingo portière arrière

En parallèle, la planche de bord majoritairement noire arbore du blanc au niveau des ventilations, des branches du volant méplat et de l’encadrement de l’auto radio et du compteur. Sur la finition Intens, ces parties en blanc prennent un aspect brillant façon céramique. Les portières sont également majoritairement blanches.

Renault Twingo planche de bord

Renault Twingo portière avant

Comme vous le voyez nous sommes dans un environnement ludique où votre smartphone trouvera sa place au centre du poste audio.

Renault Twingo planche de bord

Celui-ci permet d’ailleurs d’obtenir la musique, de passer vos appels mais aussi d’obtenir des informations sur votre véhicule. En effet, peu d’informations sont fournies par l’instrumentation : pas de compte-tours et les autres informations sont bien cachées. Grâce à l’application R&GO vous pourrez non seulement récupérer un compte-tours mais aussi de retrouver de façon plus lisible votre consommation ou votre autonomie jusqu’à la prochaine pompe à essence.

Renault Twingo application R&GO compte tours

Renault Twingo application R&GO multimédia

Renault Twingo application R&GO contacts

Renault Twingo application R&GO informations conduites

A l’arrière, il sera aisé de monter grâce aux portières par contre c’est serré pour 2 adultes, l’habitacle étant un peu étroit. Les jambes auront en revanche pas de soucis à s’insérer.

Renault Twingo places arrière

Pour terminer sur l’habitabilité, malgré son gabarit contenu et le moteur situé à l’arrière, la Renault Twingo 3 profite d’un coffre plus grand que son ainée, qui suffit largement au quotidien, comme en témoignent nos courses qui sont rentrées en intégralité dans le coffre.

Renault Twingo coffre

Renault Twingo coffre plein

Pour résumer cet habitacle, on notera la volonté de Renault d’offrir un intérieur joyeux. On notera toutefois que la qualité perçue n’est pas forcément au rendez-vous avec des matériaux tels que des plastiques durs, des élastiques pour maintenir les bouteilles dans les portières. Bref, pour nous assez exigeants sur ce point, une certaine déception.

Renault Twingo 3 : essai routier

La grenouille est clairement destinée à la ville, c’est donc sur son terrain de jeu que nous l’avons essayé.

Comme nous vous le disions plus haut, nous étions équipés de la version 70 chevaux. Il existe également une version 90 chevaux. Une version « GT » plus puissante est d’ores et déjà attendue. Cette version de 70 chevaux est largement suffisante en ville, elle se montrera poussive sur voies rapides et je ne parle pas de l’autoroute que vous devrez éviter ! En effet, Renault a largement travaillé son moteur 3 cylindres pour lui donner de la « patate » à petit régime. Ainsi, la Twingo donne tout en première et seconde à partir de 1000 trs/min environ. Par contre la boite est longue, et en ville il sera rare de passer la 4ème et ne parlons pas de la 5ème qu’il est difficile d’aller chercher… Par conséquent, à force de toujours vouloir l’exploiter à son maximum, la consommation explose. Et oui, la petite est donnée pour une conso de 4,5 L en cycle mixte et 5,6 L en ville et bien de notre côté nous étions plutôt entre 7,5 et 8L… Mais bon, j’ai le pied lourd, je l’admets !

En terme de comportement en ville, j’ai eu la sensation d’être dans un petit kart. La citadine se trouve en effet être très maniable et permet de se faufiler aisément dans les bouchons. Son empattement y est pour beaucoup, seulement 2,49 m, l’un des plus faibles de sa catégorie. Je dis l’un car la Smart conçue sur la même base profite également de cet empattement, ce sont donc les 2 voitures qui ont le plus faible empattement du segment. Son rayon de braquage, 8,65 m, lui permet de se montrer agile et de se garer en un rien de temps et ça c’est essentiel en ville ! Je n’ai malheureusement pas eu la possibilité de faire une vidéo, mais grâce à son rayon de braquage j’ai économisé un certain nombre de manoeuvres pour me garer dans mon parking entre autre. C’est également parfait pour faire un demi-tour sans gêner la circulation.

Contrairement à ce que je craignais en raison du moteur placé à l’arrière, la Twingo a été bien insonorisée. Elle a également été bien isolée, et donc contrairement à ce que disent certaines mauvaises langues, rien à craindre si vous allez chez Picard, vos courses ne vont pas décongelées à cause du moteur !

Acheter une Twingo

La Renault Twingo 3 est affichée à partir de 10 800 € en version Life. La finition Intens pousse la citadine à atteindre 13 300 €. En raison des quelques options de notre modèle d’essai (peinture métallisée, décor extérieur et jantes 16 pouces, la note monte à 14 020 €. Je trouve que c’est un positionnement prix un peu élevé vis-à-vis d’une concurrence certaine sur des véhicules de ce segment.

Conclusion

Le nouvelle Renault Twingo est une citadine agréable à conduire, avec un look sympa, un esprit jovial qui se prête parfaitement à une conduite parisienne. Elle saura séduire les mères de famille, la cible principale du constructeur Français, et offre une bonne alternative à la Fiat 500, moins pratique en terme d’habitabilité. On regrettera juste que Renault n’ait pas davantage travaillé sur la qualité des matériaux de l’habitacle compte-tenu du prix du véhicule.

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Elodie Delion Lescaroux
Elodie Delion Lescaroux

Après une formation marketing en école de commerce, je me suis orientée vers les métiers du web et de l'auto. J'ai travaillé durant 3 ans en tant que chef de projet et community manager chez Digital Dealer, agence web destinée aux distributeurs automobiles. Depuis je suis directeur marketing d'un groupe de distribution automobile parisien. Rédactrice de 2010 à 2013 pour Web&Luxe.com, j'ai finalement décidé de monter mon propre blog pour partager avec vous ma passion.

6 Commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.