Auto Lifestyle

Essai occasion : Mazda MX-5 NC 126 ch 3eme generation, phase II

Essai occasion : Mazda MX-5 NC 126 ch 3eme generation, phase II

4 commentaires 📅07 juillet 2016, 07:54

Il y a quelques temps, nous avions pu essayer la toute première Miata, la NA, ainsi que la génération actuelle le MX-5 ND. Mazda France nous a permis de continuer à essayer la famille des MX-5 avec la 3éme génération, la NC. Apparue en 2005, la 3éme génération du mythique petit roadster Japonais continuait de faire perdurer la lignée des MX-5 en conservant les mêmes recettes tout en les bonifiants et en les améliorants. Toutefois, la MX-5 NC marque une grande évolution dans la saga de la Miata puisque c’est la toute première à se doter d’un toit escamotable rigide. Hérésie pour certains, véritable innovation pour d’autres, cette 3éme génération a marqué de son empreinte l’histoire de cette légende en constante évolution. C’est en quelques sorte l’âge de raison pour la MX-5 ! Sa carrière durera 8 ans avec un restylage en 2012. Nous avons donc pu tester l’un des derniers modèles de cette génération avec seulement 18 500 kilomètres au compteur.

Mazda MX-5 NC Génération 3

Mazda MX-5 NC 126 ch 3eme generation, phase II : design et vie a bord

Design exterieur

Comme je l’ai dit plus haut, ce MX-5 3ème génération est celui de l’âge de raison et il n’est donc pas surprenant qu’il ait pris quelques centimètres mais également de l’embonpoint ! Malgré le fait que cette Miata soit plus grande que les NA et NB, on retrouve forcément le trait commun des générations précédentes notamment les long capot prolongé par l’habitacle et cette petite partie arrière.

Mazda MX-5 NC Génération 3

C’est justement l’arrière de cette Miata qui rappelle fortement ses racines avec ces feux qui ressemblent et ont quasiment le même look et le même esprit que la génération précédente. A noter qu’à ce jour, cette NC est la seule Miata à avoir reçu une double sortie d’échappements de part et d’autre du bouclier, ce qui lui confère une partie arrière mélangeant sportivité et élégance.

Mazda MX-5 NC Génération 3

Mazda MX-5 NC Génération 3

Le profil de l’auto, est ce qui a le plus évolué. On retrouve forcément les proportions caractéristiques de la Miata mais les formes sont beaucoup plus travaillées avec notamment les passages de roues qui se montrent bien joufflus.

Mazda MX-5 NC Génération 3

Je ne peux m’empêcher de penser à un autre roadster Japonais, Le Honda S2000 en regardant le profil de cette Miata. Il faut dire que ces deux automobiles restent aujourd’hui des véhicules plaisir avec une image forte et donc fortement prisés. Deux roadsters qui auront marqué leur époque !

Mazda MX-5 NC Génération 3

Revenons-en à notre Miata NC et notamment à la face avant qui reprend comme sur les versions ultérieures, la large prise d’air en forme de sourire dans le bouclier qui est un trait caractéristique de la petite Mazda.

Mazda MX-5 NC Génération 3

Mazda MX-5 NC Génération 3

Le restylage de 2012 a apporté de multiples retouches en particulier au niveau du pare-chocs avant avec une ligne plus marquée et tranchée. Quelques petits détails sont bien travaillés avec par exemple le bosselage se trouvant au centre du capot qui fait partie intégrante de l’identité du MX-5.

Mazda MX-5 NC Génération 3

Mazda MX-5 NC Génération 3

Notre modèle d’essai est un roadster équipé de la capote souple ce qui permet d’alléger l’auto comparé au modèle à toit rigide escamotable. Personnellement j’adore cette 3ème génération qui est un subtile mélange de lignes toutes en rondeurs sans pour autant perdre sa ligne intemporelle. Elle se veut à la fois belle et elle marque une grande évolution avec son coté « bourgeois ».

Habitacle

Comme pour le design, l’habitacle évolue et s’enrichit en terme de dotation notamment par rapport à la génération précédente. L’ensemble est particulièrement bien fini et présente bien.

Mazda MX-5 NC Génération 3

En se glissant derrière le volant, il n’y a pas de doute, on retrouve de suite l’ambiance MX-5 avec une excellente position de conduite, le levier de vitesses est toujours idéalement placé et tombe directement sous la main.

Mazda MX-5 NC Génération 3

Mazda MX-5 NC Génération 3

Toutefois, la planche de bord manque un peu d’originalité et si on l’a compare à l’actuelle génération, elle est un peu « tristouille ». Après, il faut reconnaître que pour un véhicule de cette gamme à cette époque, la petite Nippone n’avait pas à rougir, bien au contraire. La qualité d’assemblage et les matériaux laissent à penser que l’ensemble va très bien vieillir tout comme le cuir des sièges qui est de bonne qualité et qui ne montre aucun signe de vieillissement prématuré !

Mazda MX-5 NC Génération 3

Comme dans les générations NA et ND que nous avons pu essayer, l’espace est compté que cela soit dans l’habitacle ou dans le coffre.

Mazda MX-5 NC Génération 3

Mazda a bien su rentabiliser l’espace à l’intérieur et de multiples rangements sont présents (derrière et entre les deux sièges, une boite à gant ou encore des portes gobelets dans les contre-portes). Coté ambiance, le MX-5 NC se démarque des autres générations. « Old School » sur la NA, sportif pour la dernière ND, je trouve que l’ambiance est plus cossue et plus « bourgeoise ». Au final, l’habitacle et le design sont « raccords », ils rappellent les origines et l’histoire du modèle tout en donnant un sentiment que la petite Japonaise est largement montée en gamme.

Mazda MX-5 NC 126 ch 3eme generation, phase II : essai routier

Comme sur l’ensemble des versions de la MX-5, dès les premiers tours de roues on s’aperçoit très vite que l’on n’a pas besoin de rouler vite pour se faire plaisir. Mazda a réussi comme sur l’ensemble de la famille MX-5 à perpétuer les sensations et le plaisir de conduite et pour cela il faut féliciter la marque venant du pays du soleil levant. On apprécie tout de suite de retrouver la direction ultra-précise, ce coté jouet et joueur du véhicule, la tenue de route mais également et surtout sa polyvalence. Ce MX-5 NC sait tout faire, rouler tranquillement en ville ou se faire plaisir sur petite route.

Mazda MX-5 NC Génération 3

Il faut dire que comme toute la famille, le petit roadster reste une propulsion ce qui est un signe de sportivité. Le moteur se trouvant sous le capot de notre véhicule d’essai est un 1,8 litres de 126 chevaux. Puissance modeste mais le bloc 4 cylindres se montre à la hauteur sur l’ensemble de la plage d’utilisation. Il devient même rageur dès que l’aiguille du compte-tours dépasse les 5 000 tr/min. Il faut dire que la philosophie du MX-5 est bien sûr le plaisir de conduite et pour cela la Miata n’a pas besoin d’un énorme moteur puisqu’elle est légère. Ce Mazda MX-5 NC phase II ne pèse que 1 075 kg (à vide). Efficace, sportif s’il le faut, la version NC est une excellente auto. Le plaisir de conduite est encore sublimé grâce à la commande de boite de vitesse qui est toujours au diapason. J’ai fait des éloges sur l’ensemble des versions que j’ai pu essayer et ce n’est pas encore sur cette Miata NC que ma rengaine que je vais qualifier d’habituelle avec cette auto, va changer. Coté consommation, le roadster de la marque d’Hiroshima ne se montre pas gourmand avec une moyenne de 9,6 litres sur l’ensemble de notre essai. La dernière génération s’en tire forcément mieux mais je dois avoué que j’ai quand même été légèrement et agréablement surpris par cette consommation contenue pour un véhicule de cette génération. Comme j’en suis aux comparaisons avec la version actuelle, je dirai que la NC se montre dans la même lignée d’efficacité de conduite mais avec un coté plus policé et un ressentiment moins sportif. Je trouve qu’elle offre un excellent compromis entre sportivité et confort avec ses suspensions très efficaces mais parfaitement calibrées pour ne pas se montrer cassante. Au final, ce MX-5 NC phase II est dans la lignée , il perpétue et contribue à la légende de la Miata !

Mazda MX-5 NC Génération 3

Acheter un Mazda MX-5 NC 126 ch 3eme generation, phase II

Cette génération est aujourd’hui facile à trouver sur le marché de l’occasion avec des tarifs faisant le grand écart. Il faut dire que la Miata possède une grande cote d’amour et en particulier cette troisième génération qui se veut plus polyvalente et mieux équipée que ces devancières. De plus, les différents modèles de la marque Mazda sont des modèles de fiabilité et ce MX-5 NC ne déroge pas à la règle et en plus les coûts d’entretien restent tout à fait raisonnables. Tout ces éléments font que les tarifs en occasion restent assez élevés avec comme je l’ai dit plus haut des prix pouvant aller du simple à quasiment le triple. On trouve facilement des phase I en dessous de 10 000 Euros mais il ne faut pas avoir peur d’acheter une auto affichant un kilométrage bien souvent au dessus des 150 000 kilomètres. En revanche, si vous cherchez une phase II faiblement kilométrée il faudra compter environ 20 000 Euros. Et oui, la MX-5 à la cote et ne décote pas ! Pour un exemplaire proche de celui de notre essai et après avoir effectué plusieurs simulations, je suis arrivé sur un prix d’environ 19 500 Euros.

Mazda MX-5 NC Génération 3

Conclusion

Comme vous l’aurez compris dans les différents articles réalisés sur le MX-5, ce petit roadster est vraiment un art de vivre et cela peu importe les générations. Concernant ce MX-5 NC, il a réellement marqué une évolution dans la saga de ce modèle notamment par l’apparition de ce toit rigide escamotable et un équipement en forte hausse. La ligne de cette génération est sympathique et comme vous l’aurez compris elle est un parfait compromis entre petite sportive et véhicule du quotidien. Elle ne possède pas de grand défaut si ce n’est son volume de chargement réduit. Une vraie voiture de passionné qui s’aura s’adapter à toutes les conditions. Pour conclure sur cette auto, seulement deux mots : j’adore !

Mazda MX-5 NC Génération 3
On aime : sa ligne, la double sortie d’échappement typique de cette génération, la commande de boite de vitesse, son petit coté « bourgeois », son tarif

On aime moins : le coté sobre voire triste de l’habitacle, le manque de sonorité du 1,8 litres

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Emmanuel Delion
Emmanuel Delion

Passionné par la Formule 1 depuis l'enfance, fan incontesté de Michael Schumacher, Damon Hill, ainsi que de la nouvelle génération : Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, je vous propose de partager mes émotions à travers ce blog. Pilote à mes heures perdues, je partagerai avec vous mes sorties sur piste.

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.