Auto Lifestyle

Essai : Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club

Essai : Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club

1 commentaire 📅01 octobre 2015, 08:12

La semaine dernière, nous avons eu le plaisir d’essayer la Nouvelle Fiat 500 grâce à notre partenaire habituel Fiat à Paris 12, CAB Nation. Ce dernier nous a confié son dernier bébé dans une configuration Club et la nouvelle teinte Opéra Bordeaux durant 4 jours, l’occasion pour nous de pouvoir réaliser un essai approfondi et sur différents types de route.

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club : Design et vie a bord

Design exterieur

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club

Renouveler le design de la Fiat 500, véritable best-seller partout dans le monde, est une chose compliquée. Fiat n’a ainsi pas voulu détruire le travail accompli en 2007 par son designer, Frank Stephenson, parti depuis chez McLaren. C’est donc par touches subtiles, que le groupe FCA a rajeuni la petite italienne.

Plus qu’un nouveau modèle, c’est donc une « phase 2 » que nous pouvons retrouver depuis l’été en concession. Et seuls les aficionados du modèle verront vraiment la différence.

Les principales nouveautés se situent au niveau des optiques et de la calandre.

Commencer par les feux arrière, à LED en forme de triangle serti dans la tôle.

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club

Ces feux apportent une touche de modernité. En bas du bouclier on observe également l’arrivée de phares antibrouillards qui viennent finir de chaque côté la barre chromée déjà existante sur la précédente génération.

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club

A l’avant, il faut noter l’arrivée de nouveaux projecteurs, dont l’intérieur est strié rappelant des cils.

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club

Les feux de jour sont eux, légèrement plus positionnés sur les ailes qu’auparavant.

Enfin, ce qui est le plus frappant sur cette face avant, c’est la nouvelle calandre effet 3D résolument plus contemporaine où viennent s’intégrer les feux antibrouillard. Enfin, on retrouve de nouvelles touches de chromes de-ci de-là.

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club

En résumé, le facelift de la 500 est léger mais apporte plus de dynamisme et de caractère.

Habitacle

A l’intérieur même topo qu’à l’extérieur, ce n’est pas du premier regard que l’on observe les changements. C’est seulement en les comparant qu’on peut vraiment voir les différences apportées. Et oui, essayer la nouvelle Fiat 500 c’est un peu comme faire le jeu des 7 erreurs !

Le premier changement notable se situe au niveau du volant. Toujours à 3 branches, il a été modernisé avec des touches de chrome qui renvoient une impression de qualité accrue.

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club

Ensuite, concentrons nous sur le compteur se situant derrière ce volant. Il est désormais numérique. De plus, le rond central reprend la couleur de l’intérieur dans notre cas bordeaux et ivoire.

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club

Par ailleurs, on peut observer l’arrivée du GPS intégré à la console. Alors qu’auparavant, vous aviez un système permettant d’ajouter un TomTom sur le dessus du tableau de bord. Plus pratique, car évitant de devoir retirer le GPS à chaque fois que vous garez votre auto, celui-ci aura malgré tout quelques défauts à notre goût. Le premier, c’est qu’aujourd’hui, beaucoup d’automobilistes préfèrent se servir, surtout dans les citadines, de leur téléphone avec des applications telles que Waze qui permettront de connaitre l’état du trafic et être alerté des dangers sur la route. Ensuite, lors de notre essai, nous avons véritablement été gênés par les reflets. Non seulement l’écran ne semble pas être traité anti-reflets et notre photo l’illustre d’ailleurs car l’auréole n’est pas liée au flash mais seulement de la lumière du plafonnier, mais en plus comme il est situé assez haut, on sera régulièrement gêné par le soleil.

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club

Sur cette console, Fiat a également changé les écrans de climatisation pour un peu plus de modernité une fois encore.

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club

Enfin, sachez que les dimensions de la petite italienne n’ont pas changé et donc qu’il sera toujours difficile pour un adulte de s’installer à l’arrière pour de longs trajets. De même, le coffre n’évolue pas et conserve ses 185 litres.

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club : la conduite

Avant de vous faire part de nos sensations de conduite revenons un peu sur les motorisations proposées par Fiat. Aujourd’hui, on retrouve les mêmes moteurs que sur la première génération :

  • essence 0.9 Twin Air 85 ch S&S
  • essence 0.9 Twin Air 105 ch
  • essence 1.2 8V 69 ch

Sachez que d’ici quelques mois, 2 nouveaux moteurs seront proposés. Le premier sera une version basse consommation du 1.2 69 ch (99g contre 115 sur la version standard) et un moteur diesel 1.3 Multijet 95 ch. La révision des moteurs a donc été toute relative et les améliorations apportées sont anecdotiques.

Côté transmission, là aussi pas d’évolution à noter, la 500 reste disponible en boite mécanique 5 vitesses et avec la boite robotisée Dualogic à 5 rapports également.

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club

Mais revenons-en à notre essai. La 500 est une voiture dédiée à la ville, pour autant, il arrivera toujours un jour où vous déciderez de sortir du centre-ville pour vous aventurer en périphérie pour une course ou voir des amis que sais-je ! C’est dans ce cadre que nous avons essayé la Fiat 500. En effet, je travaille en plein centre de Paris et pourtant la semaine dernière j’ai été amenée à plusieurs reprises à m’aventurer plus loin et c’est ainsi que j’ai parcouru la moitié de l’Ile de France à bord de l’italienne. Peut-être certains auront-ils d’ailleurs reconnu l’une de mes étapes, le Château de Villiers le Mahieu, dans le 78 (après Toiry). La Fiat 500 s’y prête parfaitement. Très à l’aise en ville grâce à ses dimensions réduites, la mini citadine saura également sortir de cette dernière lorsque cela sera nécessaire. Cependant, n’imaginez pas avaler des kilomètres en tout confort, car la 500 reste urbaine. En effet, ses petites motorisations rendent vite la circulation sur autoroute pénible faute d’une reprise suffisante pour réaliser vos dépassements. En revanche, sur route elle se montre agréable avec des suspensions fermes sans être « tape-cul » et un roulis réduit malgré sa garde au toit élevée.

On pourra reprocher à Fiat de ne pas avoir amélioré le confort du conducteur avec cette nouvelle mouture. En effet, on ne peut malheureusement toujours pas régler le siège conducteur en hauteur, celui-ci n’offre toujours pas de maintien au niveau des épaules et l’assise est relativement étroite. Ainsi, vous vous adaptez plus à l’ergonomie de l’auto que celle-ci ne s’adapte à vous. C’est une politique inverse de ce que l’on peut voir chez la plupart des constructeurs qui cherchent à rendre vos trajets plus agréables. Mais à écouter certains aficionados de la marque c’est pour conserver l’esprit du modèle original. Que répondre à cela ? Sachant qu’aux nombres de ventes réalisées par Fiat sur ce modèle, cela ne semble pas rebuter les acheteurs.

Nouvelle Fiat 500 1.2 8v 69ch Club : les tarifs

La nouvelle Fiat 500 est disponible à partir de 12 490 €. Ce prix correspond une Fiat 500 en finition Pop, celle comportant le moins d’équipements, équipée du moteur 1.2 8V 69 ch comme celui de notre essai, en boite mécanique, peinture blanche, intérieur tissu, jantes en tôle avec enjoliveurs et aucune option. Vous en conviendrez, pour une voiture avec des possibilités de personnalisation à la pelle, c’est dommage. Ainsi, si l’on se base sur notre modèle d’essai, équipé de la finition Club, la mieux équipée donc, avec la teinte Opéra Bordeaux, l’intérieur cuir bordeaux et ivoire, les nouvelles jantes alliage 16 pouces incluses, en boite mécanique, vous arrivez sur une configuration à 16 490 €. Comme toujours, sachez que vous pouvez vous renseigner pour acheter un véhicule de démonstration qui sera peu kilométré. Dans le cas présent, notre modèle d’essai est proposé par la concession à 14 900 €.

Conclusion

Appeler cette Fiat 500, Nuova Fiat 500 est peut-être un peu fort compte-tenu de son évolution que je considère davantage comme un facelift. En même temps, Fiat n’est pas le seul à faire cela, les évolutions entre les Mini 1 et 2 restaient elles-aussi esthétiquement minimes. Néanmoins, on aurait pu espérer avoir au moins une évolution des motorisations comme l’avait fait BMW avec des moteurs plus économes. Il est important de noter qu’après mes 4 jours d’essai, j’avais tout de même une moyenne de 8,3 L/100 Km… Aujourd’hui, on trouve chez la concurrence des véhicules bien moins gloutons ! Malgré ses défauts, nous sommes sûrs que cette nouvelle 500 saura séduire car elle garde un charme fou et ça, peu de ses concurrentes peuvent s’en vanter !

On aime : sa nouvelle calandre 3D plus actuelle, apportant du dynamisme au bouclier avant, les nouveaux blocs optiques à LED à l’arrière qui apportent de la modernité et globalement son charme ravageur que Fiat a su conserver !

On aime moins : les réglages du poste de conduite inexistant et ses motorisations vieillissantes.

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Elodie Delion Lescaroux
Elodie Delion Lescaroux

Après une formation marketing en école de commerce, je me suis orientée vers les métiers du web et de l'auto. J'ai travaillé durant 3 ans en tant que chef de projet et community manager chez Digital Dealer, agence web destinée aux distributeurs automobiles. Depuis je suis directeur marketing d'un groupe de distribution automobile parisien. Rédactrice de 2010 à 2013 pour Web&Luxe.com, j'ai finalement décidé de monter mon propre blog pour partager avec vous ma passion.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.