Auto Lifestyle

Essai : Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch S-Tronic Design Luxe

Essai : Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch S-Tronic Design Luxe

0 commentaire 📅11 janvier 2019, 08:03

Audi a dévoilé la nouvelle A1 Sportback, à Barcelone, en juin dernier. Nous avons eu l’occasion de la découvrir durant le Mondial de l’Automobile début octobre et c’est finalement juste avant les fêtes que le constructeur d’Ingolstadt nous a permis de faire plus ample connaissance avec cette seconde génération de la citadine en nous conviant à l’essayer sur Marseille et ses environs. Malheureusement pour nous, le sud n’est pas toujours synonyme de beau temps !

Nous avions eu l’opportunité de conduire la première A1 ainsi que sa version restylée mais aussi la version plus sportive S1. C’est donc avec un plaisir non contenu que nous avons accepté l’invitation du constructeur aux 4 anneaux pour découvrir cette nouvelle A1 Sportback équipée de la motorisation 3 cylindres 30 TFSI de 116 chevaux associée à la transmission à double embrayage S-Tronic.

Audi A1 Sportback : design et vie à bord

Design extérieur

La première A1 a rencontré un franc succès dès sa commercialisation. Mais après 8 ans de vie, il était temps de tirer sa révérence. Et Audi a fait le choix de tout changer ! En effet, si la première génération était tout en rondeur et particulièrement appréciée par la gente féminine, les designers ont décidé cette fois-ci de proposer un véhicule plus masculin, au design plus dynamique. Et oui, peut-être ne le saviez-vous pas mais 2 clients sur 3 étaient des clientes.

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

Outre un design nous le disions plus masculin, l’A1 n’est désormais plus disponible qu’en version Sportback, 5 portes donc. Au passage, la citadine grandit également et gagne quasiment 6 cm. Cela se voit. La voiture semble plus large, plus basse, alors qu’en réalité seule la longueur a changé.

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

Le design plus sportif est également amené par la nouvelle calandre Singleframe, plus large et plus plate réhaussée par 3 fentes sur le capot qui viennent rappeler la Sport quattro. A noter, que nous avions la finition Design Luxe avec les 3 fentes identiques. Sur la version S Line, la fente centrale est plus large que les 2 autres.

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

Le profil est marqué par des lignes biseautées, il abandonne ses rondeurs. Et si la première A1 pouvait être choisie avec des arches et un toit de couleur différenciée par rapport au reste de la carrosserie, c’est désormais le toit qui peut se parer du Gris Manathan ou du Noir Mythique.

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

L’arrière évolue aussi et devient un peu plus agressif, en particulier sur la finition S Line.

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

La citadine s’offre un design extérieur plus dynamique, plus sportif, qui devrait séduire comme le souhaite Audi, une clientèle plus masculine. Pour autant, ceux qui appréciaient la précédente génération devraient, eux aussi, y trouver leur compte.

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

Habitacle

Commençons par annoncer que les quelques centimètres gagnés à l’extérieur se ressentent dans cet habitacle et tout particulièrement pour les passagers arrière qui ont désormais plus de place pour leurs jambes.

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

Le coffre profite également des dimensions plus généreuses de cette nouvelle Audi A1 Sportback et gagne 65 litres pour arriver à 335 litres ou 1090 litres, une fois la banquette arrière abattue.

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

Outre ces bons points qui permettront plus facilement à 4 adultes de voyager à bord de cette auto avant tout dédiée à la ville, ce sont surtout toutes les technologies apportées à son bord qui séduisent.

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

En effet, l’A1 se dote d’équipements du segment supérieur. On découvre ainsi un écran tactile de 10,25 pouces qui, à travers le MMI, l’interface d’info-divertissement de la marque, vient s’enrichir des fonctionnalités de ses grandes sœurs comme l’écriture manuscrite, l’interface pour smartphone ou encore Audi Connect. Derrière le volant, il est possible en option de souscrire au Virtual Cockpit.

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

Ce tableau de bord se montre donc très séduisant, orienté vers le conducteur. Clairement en faisant ce choix d’un habitacle très technologique, la firme d’Ingolstadt s’adresse à un public jeune et c’est logique puisque 1 client sur 5 de l’Audi A1 1ère génération avait moins de 29 ans. Là où la moyenne d’âge des acheteurs de véhicules neufs est de 54 ans. Ce modèle était donc déjà apprécié des jeunes alors en jouant à fond la carte techno il y a fort à parier que l’A1 grappille encore quelques parts de marché chez les jeunes.

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

Malheureusement, afin de rester sur une gamme de prix correcte, Audi a du faire un choix entre technologie et matériaux choisis. Ainsi, c’est au niveau des plastiques que des économies ont clairement été réalisées. On retrouve des plastiques durs dans l’ensemble de l’habitacle et tout particulièrement au niveau des contre-portes. Dommage, cela nuit à la qualité perçue de la citadine.

Enfin, un fait étonnant, Audi a fait le choix de conserver un frein à main classique plutôt qu’un frein à main électronique. Mais vous le verrez dans notre vidéo, pour le coup, ça a aussi ses avantages !

Afin de vous faire une idée sur cet habitacle, nous vous proposons de le visionner à 360° :

Audi A1 Sportback : essai routier

Avant de partager avec vous notre expérience de conduite, je vous propose de faire un point sur les motorisations de la citadine. Première information et pas des moindres, sachez qu’Audi fait l’impasse sur les motorisations diesel sur le véhicule. Autre information et celle-ci qui nous déçoit un peu, la marque aux 4 anneaux ne devrait pas proposer de modèle S1 puisqu’elle fait aussi l’impasse sur la transmission quattro. 😢 Ainsi, Audi propose 1 moteur essence 3 cylindres disponible en 2 puissances : 25 1.0 TFSI de 95 ch et 30 1.0 TFSI de 116 chevaux et 1 moteur essence 4 cylindres avec là aussi 2 puissances : 35 1.5 TFSI CoD de 150 ch et 40 2.0 TFSI de 200 ch.  Sur cette dernière motorisation, seule la boite S tronic est disponible. 3 châssis sont disponibles : Confort, Sport et Sport avec amortisseurs commutables permettant de choisir si l’on veut du confort ou du dynamisme selon son humeur du moment.

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

Nous avons eu cette nouvelle A1 entre les mains durant 24h. Et alors qu’il s’agit d’une citadine, se sont surtout des trajets péri-urbains et sur voies rapides que nous avons réalisé. Cependant, on ne doute pas que cette A1 se montre à son aise en ville, la précédente génération ayant montré tout son savoir-faire sur ce terrain de jeu. Même si la première génération faisait le job sur autoroute et globalement sur route, cette nouvelle A1 marque le pas. En effet, de par son gain de 10 cm d’empattement, le véhicule offre plus de stabilité rappelant le comportement des véhicules de la gamme supérieure. Pour autant, grâce à son gabarit qui reste contenu, l’A1 conserve son agilité. Ainsi, la nouvelle citadine d’Ingolstadt se montre plus à l’aise sur route comme sur autoroute. Cette A1 Sportback de nouvelle génération se montre donc très polyvalente.

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

Nous nuançons toutefois un peu nos propos car nous étions à bord de l’une des motorisations les plus petites proposées par la citadine, le 3 cylindres 1.0 TFSI de 116 chevaux qui est plus adapté en ville et trajets péri-urbains que pour voyager. Nous attendrons donc d’essayer les 4 cylindres de 150 ou 200 chevaux pour déclarer que cette A1 est devenue une véritable petite routière !

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

Enfin, si cette A1 se montre aussi confortable à conduire c’est aussi grâce à ses différentes technologies d’aide à la conduite embarquées : Lane Assist, Adaptative Cruise Control, Audi Pre sense ou encore Park Assist. En clair, cette A1 est capable de rester sur sa voie, adapter sa vitesse en fonction de celle des autres voitures qui l’entoure ou encore la sécurisation des passagers via l’Audi Pre sense qui va tendre les ceintures de sécurité en anticipation lorsque le conducteur va actionner la pédale de frein dans une situation de danger permettant de réduire les risques de blessures.

On apprécie également les technologies davantage typées confort comme la sonorisation 3D Bang & Olufsen, le Virtual Cockpit, l’écran tactile de 10,25 pouces avec écriture manuscrite ou encore Apple CarPlay et Android Auto.

Retrouvez cet essai en vidéo :

 

Acheter une Audi A1 Sportback

L’Audi A1 Sportback est disponible dès 23 470 € avec la finition Design. Notre modèle, qui rappelons-le était équipé de la finition la plus haut de gamme, Design Luxe, s’affiche à 34 045 € (30 470 € hors option). Nous trouvions déjà la première génération relativement chère pour une citadine mais cette 2ème génération se montre encore un peu plus chère, sans nul doute lié à l’introduction de toutes ses technologies. Cela s’explique par le positionnement premium de la marque mais tout de même… Notons tout de même que sa concurrente, la Mini, ne fait guère mieux en la matière !

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

Conclusion

Nous avons apprécié ces 24h au volant de la nouvelle A1. Si celle-ci souhaite désormais s’adresser davantage à la gente masculine, je la trouve tout de même parfaitement à mon goût ! Audi a soigné la présentation aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, grâce à sa très belle planche de bord. Côté conduite, dommage que nous n’ayons pas pu tester une motorisation plus puissante, plus en phase avec le design plus athlétique de cette 2ème génération, même si ce 3 cylindres se montre très performant et agréable au quotidien, on ne peut pas dire qu’il provoque d’émotions particulières en conduite dynamique. Nous essaierons donc de prendre la version de 200 ch, celle qui finalement vient prendre la place de la S1, la transmission quattro et quelques chevaux en moins, pour voir si l’agrément de conduite de cette nouvelle A1 peut être en phase avec son design sportif.

Audi A1 Sportback 30 TFSI 116 ch

On aime : son design plus sportif, son tableau de bord très techno, son agrément de conduite

On aime moins : les plastiques durs surtout au niveau des contre-portes, ses tarifs élevés, l’absence d’une S1 dans la gamme

Nous tenons à remercier la team Audi de nous avoir une nouvelle fois fait confiance et pour ce moment partagé.

 

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Elodie Delion Lescaroux
Elodie Delion Lescaroux

Après une formation marketing en école de commerce, je me suis orientée vers les métiers du web et de l'auto. J'ai travaillé durant 3 ans en tant que chef de projet et community manager chez Digital Dealer, agence web destinée aux distributeurs automobiles. Depuis je suis directeur marketing d'un groupe de distribution automobile parisien. Rédactrice de 2010 à 2013 pour Web&Luxe.com, j'ai finalement décidé de monter mon propre blog pour partager avec vous ma passion.

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.