Auto Lifestyle

1ere prise en main concluante pour la Jaguar XE V6 3.0 Supercharched 340 ch

1ere prise en main concluante pour la Jaguar XE V6 3.0 Supercharched 340 ch

2 commentaires 📅13 mai 2015, 08:13

340 chevaux… Chez Jaguar c’est la puissance de la sublime F-type (de 340 à 550 ch), mais désormais c’est également la puissance de la plus puissante des XE, soit la petite berline, petite soeur des XJ et XF, concurrente des Audi A4, BMW Série 3 et Mercedes Classe C. C’est cette version sportive de la Jaguar XE que nous avons pu brièvement prendre en main, en région parisienne. Nous avons été gâté en cette journée de mai, où le soleil printanier nous permettait de découvrir dans la circulation la nouvelle Jaguar XE, dans une configuration proche des salons de Paris et de Genève. Dans ce sublime rouge Italian Racing, avec les très belle jantes de 20 » bi-ton, ainsi que le pack de finitions extérieures noires, la Jaguar en impose par la sportivité qu’elle dégage, sans faire d’esbroufe et donne vraiment envie de s’installer dans cet habitacle moderne, simple, facile à appréhender.

jaguar xe v6 3.0 supercharged 340 ch

Design et vie a bord

Design exterieur

La Jaguar XE possède un design plutôt sobre, mais dans cette finition S (uniquement en association avec la motorisation V6), elle montre un peu plus sa prédisposition à une conduite dynamique. On apprécie le capot travaillé qu’on observe depuis les sièges avant, son regard agressif, et la double sortie d’échappements. Les ailes arrières sont gonflées sans être vulgaires, c’est l’élégance Jaguar, mais bien au menu du nouveau style inauguré par les modernes XF et XJ. La XE n’est pas spectaculaire, mais sa ligne est moderne et dynamique.

jaguar xe v6 3.0 supercharged 340 ch

Habitacle

La XE propose un intérieur moderne, enveloppant ses occupants. On s’y sent bien, malgré les coloris foncés de notre modèle d’essai (cuir et alcantara noir). Le conducteur trouvera aisément la position de conduite idéale, les confort des sièges est certain et toutes les commandes sont simples et intuitives. Comme dans une Porsche : une fonction = un bouton, et c’est très bien comme ça. Certains plastiques durs laissent à désirer. Mention spéciale au système d’infotainement InControl, qui offre un nombre de fonctionnalités vraiment impressionnant, mais son fonctionnement reste simple. Le meilleur de la catégorie ! Vous pouvez même gérer votre véhicule à distance via votre smartphone (ouvrir/fermer, démarrer la clim, allumer les phares, connaître le niveau de carburant, localiser le véhicule, etc…)

jaguar xe v6 3.0 supercharged 340 ch

La conduite

Il s’agissait d’une courte prise en main, et mes impressions mériteront un essai plus complet, sur différents types de routes et éventuellement avec des conditions climatiques changeantes. La XE, sur toute la gamme, reçoit une structure en aluminium, c’est la seule de sa catégorie à la proposer. Seuls sont capot et ses portières ne sont pas en alu. Pour autant, elle n’est pas plus légère que ses concurrentes (1 665 kg annoncés), mais probablement plus rigide et au summum de la catégorie en terme de dynamisme et d’agilité, d’autant que la XE propose une autre spécificité inédite pour une berline de cette gamme : un train arrière multibras. Dans la version V6 3.0 Supercharged, le train avant est connu : il est emprunté à la F-type. La direction, quant à elle est électromagnétique, issue elle aussi de la F-type. Mécaniquement, le V6 compressé offre 340 ch aux roues arrières (mais il y a fort à parier que Jaguar nous prépare une version AWD, intégrale), via une excellente boîte à convertisseur ZF 8 rapports. Dans les faits, ça donne une auto très bien suspendue quoiqu’un peu ferme, laissant lire la route de manière très détaillée. Le V6, performant et particulièrement volubile (surprenant pour une berline 6 cylindres !) donne un supplément d’âme à cette belle anglaise. La boîte automatique, douce et rapide se manie à l’envie grâce aux palettes fixées sur le volant. Le système de freinage, emprunté lui aussi à la F-type sur cette version V6, semble suffisant pour stopper l’auto.

jaguar xe v6 3.0 supercharged 340 ch

Ce premier contact est très prometteur (Jaguar France, si tu m’écoutes…). La marque au félin semble avoir tout prévu pour éviter l’échec de la X-type des années 2000, qui n’apportait rien de plus à la catégorie qu’une Ford Mondeo dont elle était dérivée. La marque de Coventry semble bien avoir donné toutes les cartes à la XE pour qu’elle réussisse sa carrière commerciale, en proposant une auto aussi bonne sinon meilleure que les cadors de la catégorie. Car au-delà du modèle V6 essence que nous avons eu la chance d’essayer, il existe une gamme de motorisations et de finitions déjà larges, dont la version diesel 2.0 de 163 ch, dont l’efficience est annoncée comme record avec seulement 3.8 l/100 km en boîte manuelle et seulement 99 g/km de CO2 rejetés. Nombre d’entreprises devraient considérer la XE pour leurs flottes.

jaguar xe v6 3.0 supercharged 340 ch

jaguar xe v6 3.0 supercharged 340 ch

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d'automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.