Auto Lifestyle

Grand Prix F1 d’Australie 2013, Melbourne

Grand Prix F1 d’Australie 2013, Melbourne

0 commentaire 📅22 mars 2013, 19:49

Nous y voilà, la saison 2013 de Formule 1 débute comme à l’accoutumé sur le circuit de Melbourne en Australie. Tous les pilotes et écuries sont au rendez-vous, avec un fait marquant depuis 1996, nous avons quatre « frenchies » sur la grille de départ.

Les premières qualifications de la saison ne se sont pas passées dans les circonstances habituelles. Des trombes d’eau se sont abattues sur le tracé de Melbourne avant le début de la Q1. Celle-ci aura bien lieu et s’achèvera après de multiples sorties de piste par l’arrêt sur la piste de la Sauber de Esteban Gutierrez qui venait de heurter un mur. Les têtes tombées en Q1 sont : Pic, Van der Garde, Chilton, Bianchi, Gutierrez et Maldonado.

A cause du temps exécrable les qualifications Q2 ET Q3 ont été repoussées au Dimanche matin. Lors de Q2, ce fut au tour de Bottas, Perez, Ricciardo, Vergne, Sutil et Hülkenberg  d’être éliminés.  La confrontation finale opposera donc les 2 Red Bull, les 2 Ferrari, les 2 Lotus, Les 2 Mercedes, la Mclaren de Button et la Force India de Di Resta. Et comme à son habitude (37ème pole position), c’est le triple champion du monde de Formule 1, l’allemand Sebastian Vettel qui réalise les meilleurs temps de cette Q1 avec 1’27’’407. La première ligne est 100% Red Bull, puisque Mark Webber signe la seconde place. Ensuite on retrouve la Mercedes de Lewis Hamilton. 4 et 5ème les Ferrari de Massa et Fernando Alonso qui sont déjà à plus de 1 secondes du temps de Vettel. 6ème, la seconde Mercedes de Nico Rosberg. La quatrième ligne est occupée par les deux pilotes Lotus, Kimi Raikkonen devant le Français Grosjean. Enfin sur la 5ème ligne, nous retrouverons la Mclaren rescapée du champion du monde 2009, Jenson Button en 10ème position et la Force India de Paul Di Resta en 9ème position.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La sensation de cette séance de qualification vient de la part de Lewis Hamilton, qui semble avoir trouver rapidement ses repères au sein du team Mercedes mais aussi par la contre performance de l’écurie de Woking Mclaren qui semble cruellement manquée d’appui et de grip.

La 29eme edition du Grand Prix F1 d’Australie compte 58 tours pour une distance de 307, 6 KM.

Au départ, le leader s’extrait parfaitement de sa pôle contrairement à son équipier Webber qui reste collé sur la grille. A l’entame du 1er virage, l’Allemand est devant les 2 Ferrari, la Mercedes de Hamilton. Kimi Raikkonen a pris un bon départ car il est déjà 5ème et a doublé Rosberg et Webber. Durant le second tour, la Lotus du Finlandais attaque Hamilton et il récupère la 4ème place grâce à un dépassement avec panache comme seul Ice Man est capable.

Les pneus ultra tendres livrés par Pirelli pour ce Grand Prix F1 tombent en lambeau très rapidement et c’est au 4ème tour que le bal des ravitaillements est lancé par Button. Massa qui occupe la seconde place, reviens petit à petit derrière le leader Vettel.  Le triple champion de monde, Vettel passe par le stand Red Bull au 7ème tour et repart 11ème. Il est imité au 9ème tour par Fernando Alonso et Raikkonen qui montent les mêmes gommes que la Red Bull, des Mediums. Au jeu des arrêts, les Mercedes restent en piste et occupent logiquement les deux premières places. Hamilton devant Rosberg. 13ème tour, Hamilton s’arrête enfin. Il est imité par son équipier un tour plus tard. La Force India d’Adrian Sutil émerge en tête de la course à la surprise générale. Alonso englué dans le trafic anticipe son second arrêt au 20ème tour. Sutil stoppe enfin au 21ème tour  imité par Sebastian Vettel. C’est le brésilien Felipe Massa qui prend les commandes. La Force India ne fait pas le poids contre la Red Bull et Vettel passe Sutil pour prendre la 6ème place dans le 23ème tour. Pendant ce temps, Massa marque son deuxième arrêt.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A la mi-course, le classement est le suivant : Raikkonen, Hamilton, Alonso, Vettel, Sutil et Massa. La pluie est menaçante sur Melbourne.  Quelques tours plus tard (31ème tour), la Ferrari de Alonso attaque la Mercedes de Lewis Hamilton. Le pilote Espagnol passe l’Anglais très intelligemment en le croisant à la sortie du virage. Dans ce même tour le pilote Mercedes  marque son second arrêt. 34ème tour, arrêt du leader Ice Man qui repart 5ème. Massa marque son troisième arrêt au 36ème tour suivi au tour suivant de la Red Bull de Vettel. 3ème arrêt également de la part de Alonso qui repart 3ème derrière Sutil et Raikkonen. Vettel double Hamilton dans la ligne droite des stands au tour 39. Il est imité un tour plus tard par le pilote brésilien de la Scuderia qui passe la Mercedes qui s’arrête pour la seconde fois. Raikkonen récupère le leadership en passant Sutil au virage 14 lors du 43ème tour. Sutil étant sur une stratégie décalée, l’Allemand cède également devant Alonso. Il finira a course en super tendre. Avec cette stratégie décalée, Adrian Sutil mange son pain noir et se fait déposer par Hamilton puis Webber au 5ème tour.

A l’issu des 58 premiers tours de la saison 2013 sur le tracé australien, c’est le Finlandais Kimi Raikkonen qui s’impose au volant de sa Lotus en 1h30 devançant la Ferrari de Alonso et sur la dernière marche du podium nous retrouvons le triple champion du monde Sebastian Vettel.

Podium Grand Prix F1 Australie 2013

Abandons : Maldonado, Williams-Renault (25ème tour, sortie de piste), Rosberg, Mercedes (27ème tour, problème électrique), Ricciardo, Toro Rosso (40ème tour, échappement cassé).

Meilleur Vmax : Jean-Eric Vergne, Toro Rosso : 310,7 Km/h

Meilleur tour : Kimi Raikkonen, Lotus-Renault en 1’29’’274

Les nouveautés : 5 rookies (Bianchi, Bottas, Gutierrez, Chilton et Van der Garde), première séance de qualification coupée en 2, 1er tour en tête de Adrian Sutil, 20ème victoire de Kimi Raikkonen et 37ème pole de Vettel.

Rendez-vous ce week-end pour le Grand Prix F1 de Malaisie à Sepang.

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Emmanuel Delion
Emmanuel Delion

Passionné par la Formule 1 depuis l'enfance, fan incontesté de Michael Schumacher, Damon Hill, ainsi que de la nouvelle génération : Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, je vous propose de partager mes émotions à travers ce blog. Pilote à mes heures perdues, je partagerai avec vous mes sorties sur piste.

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire