Auto Lifestyle

F1 : un nouveau « pare-brise » tester à Silverstone ce weekend

F1 : un nouveau « pare-brise » tester à Silverstone ce weekend

2 commentaires 📅12 juillet 2017, 08:09

Alors qu’on sort tout juste d’un weekend en monoplace sur le Red Bull Ring en Autriche, nous replongeons dès la fin de semaine dans l’univers de la Formule 1, mais cette fois-ci en Angleterre, sur le circuit de Silverstone.

Ce sera l’occasion pour l’équipe Ferrari (et non pas l’équipe Williams comme notre photo pourrait le faire penser) de tester un nouveau « pare-brise » visant à protéger davantage les pilotes.

C’est un sujet qui revient régulièrement sur la table depuis l’accident de Massa en 2009 dont le casque a été heurté par un ressort de suspension de la monoplace Brawn GP de Barichello mais plus particulièrement suite aux 2 accidents mortels survenus plus récemment. Celui de Jules Bianchi en F1 bien entendu mais aussi celui de Justin Wilson en Indycar.

Malheureusement, les précédents essais n’ont pas apporté satisfaction jusqu’à présent : gêne visuelle, extraction trop compliquée du pilote… Compliqué en effet, de trouver le bon compromis qui ne vienne pas rajouter de nouveaux risques… Le Halo déjà présenté par Ferrari en 2016 posait ainsi un problème du fait de ses montants imposants qui gênaient la vue et qui certes venait protéger de chocs importants tels que celui De Henri Surtees en 2009 mort après avoir été heurté par la roue d’un concurrent mais en revanche ce bouclier ne répondait pas aux problématiques des accidents de Massa, Bianchi et Wilson. Red Bull avait alors présenté de son côté l’aeroscreen : un arceau en carbone complété par une vitre. Moins gênant pour la vision et pouvant répondre à des chocs comme celui de Massa ou de Surtees, il n’a pourtant pas remporté l’unanimité.

Formule 1 shield

Le nouveau bouclier nommé « Shield » pour le moment qui sera testé durant les essais libres ce weekend semble s’inspirer davantage de l’aeroscreen mais fait l’impasse sur l’arceau en carbone. Composé uniquement d’une vitre en polycarbonate, celui-ci semble offrir une visibilité maximale. Reste à voir si les boules de gomme et poussières ne rendront pas les choses plus gênantes. Enfin, des tests d’extraction seront également réalisés. A priori, il ne devrait permettre de protéger comme l’aeroscreen que d’accidents comme ceux de Massa ou de Surtees.

Source et illustration : FIA

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Elodie Delion Lescaroux
Elodie Delion Lescaroux

Après une formation marketing en école de commerce, je me suis orientée vers les métiers du web et de l'auto. J'ai travaillé durant 3 ans en tant que chef de projet et community manager chez Digital Dealer, agence web destinée aux distributeurs automobiles. Depuis j'ai intégré un groupe de distribution automobile parisien. Rédactrice de 2010 à 2013 pour Web&Luxe.com, j'ai finalement décidé de monter mon propre blog pour partager avec vous ma passion.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire