Auto Lifestyle

Essai : Volvo S60 Polestar, tonnerre mécanique !

Essai : Volvo S60 Polestar, tonnerre mécanique !

0 commentaire 📅12 mai 2017, 08:06

Volvo, ces dernières années, nous a habitué à des voitures qui proposent un art de vivre certain, pétries de qualités et d’un certain charme, mais en délaissant l’aspect sportif. Polestar Performance, c’est un préparateur indépendant pour Volvo et Polestar Racing qui envenime les Volvo pour la compétition. Des préparations qualitatives, avec des résultats probant à la clé dans différents championnats. Volvo a eu la riche idée de faire de Polestar son préparateur officiel en rachetant la partie Polestar Performance en juillet 2015, comme Mercedes avec AMG, Audi avec Quattro Gmbh, ou encore BMW avec Motorsport. Et la première voiture de série sortie des ateliers du préparateur est haute en couleur !

Volvo S60 Polestar

Volvo S60 Polestar : design et vie à bord

Design extérieur : Schtroumpf costaud sous amphétamine

La S60 est une berline sobre, élégante et passe-partout. Tellement qu’on la remarque peu dans le flot de la circulation. Mais la Polestar change la donne, tout en gardant une ligne sobre. Le bleu Rebelle n’est pas exactement la couleur la moins voyante, nous en conviendrons, mais en optant pour le gris clair, le noir, ou le blanc, vous obtenez une Volvo tout de suite plus élégante et charismatique. Ses ailes élargies qui accueillent des jantes de 19 pouces, les bas de caisse proéminents, le béquet sur la malle de coffre ou encore la double sortie d’échappement généreuse lui donne ce côté sportif qui lui faisait défaut.

Volvo S60 Polestar

Habitacle : des touches sportives bienvenues

A l’intérieur, c’est noir, un mélange de cuir, d’Alcantara, de carbone mat et d’aluminium. Les surpiqûres bleues rehaussent le tout en rappelant que vous n’êtes pas dans n’importe quelle Volvo. Le volant qui mixe le cuir perforé et l’Alcantara offre une préhension optimale et très agréable, tandis que les palettes solidaires du volant sont en aluminium. Le sélecteur de la boîte automatique offre une originale finition en plexiglas translucide, qui s’éclaire en bleu la nuit venue. La finition est bonne, les matériaux agréables et les ajustement très bons. Seule l’ergonomie des commandes et le système média font ressentir l’âge de cette S60, née  en 2010 et rajeunie en 2013. On y retrouve le même système média que dans la Volvo V40, qui nous avait déjà semblé en retrait de ce qui peut se faire dans les XC90 ainsi que les S/V90.

Volvo S60 Polestar

Le confort des sièges sport est optimal, tandis que les passagers arrière ne seront pas en reste. Le coffre quant à lui offre 380 dm3.

La conduite : rapide et sérieuse !

Si on m’avait dit qu’une Volvo, équipée d’un 4 cylindres turbo, faisait ce bruit là, je ne l’aurait pas cru ! Si ce bruit est principalement du fait des échappements plutôt que celui de la mécanique, il faut reconnaître que nous avons été conquis ! Ainsi que les nombreux badauds croisés, éberlués par cette Volvo bleu flashy aux grondements intimidants !

Volvo S60 Polestar

Si nous louons les qualités des trains roulants des Volvo, toujours parfaitement suspendus, nous étions inquiets de savoir si la marque de Göteborg saurait aussi bien maîtriser son sujet sur une berline sportive. C’est le cas ! La voiture est ferme, mais pas inconfortable. Et les vitesses de passage en courbes sont impressionnantes ! Cela est aussi dû aux quatre roues motrices, qui verrouillent la suédoise à l’asphalte. Un peu trop pour certains, qui lui reprocheront probablement un léger manque de fun du comportement. Mais Volvo c’est aussi et surtout la sécurité, et il faut reconnaître qu’on se sent bien dans cette S60 Polestar, qui fait l’effet d’un bloc très compact, et qui n’a pas de côté obscur. En gros, elle n’est pas conçue pour drifter ou ressortir à l’équerre d’un virage. Ici c’est du sérieux !

Volvo S60 Polestar

Le gros quatre cylindres turbo de 367 ch pour 470 Nm offre des performances de premier ordre à cette S60 qui se catapulte de 0 à 100 km/h en 4.9 sec, pour une vitesse de 250 km/h. On regrette que cette berline soit si lourde avec 1750 kg annoncés à vide, car si Polestar s’était attardé sur une bonne cure d’amaigrissement, nous aurions eu une voiture plus agile. Heureusement, la S60 est efficacement dotée côté freinage ! Disques ventilés à étriers fixes puissants et endurants. Tant mieux car cette Volvo, avec son petit côté bad boy, vous donne surtout envie de rouler tout le temps très vite, ne serait-ce que pour écouter les grandes orgues qui sortent des échappements ! On se prend souvent à accélérer dès qu’une portion de route se dégage, avec une fenêtre entre-ouverte…

La boîte de vitesses Geartronic à 7 rapports est satisfaisante et cohérente dans son utilisation : très douce en conduite normale, elle suit le rythme en conduite dynamique, sans broncher.

Volvo S60 Polestar

Ah oui, j’allais oublier de vous parler du mode sport… Sonore, inquiétant, impressionnant, génial ! Les échappements deviennent encore plus rauques, tandis qu’un sifflement se fait entendre, comme si le turbo se mettait en précharge… Les accélérations deviennent tout de suite plus brutales. On en redemande, et de conduire une Volvo aussi Volvo vous arrache forcément un sourire ! Il y a des conducteurs de berlines allemandes qui vont rester KO de se faire déposer par une suédoise dans un tonnerre d’échappement !

Volvo S60 Polestar

Tarifs : des arguments !

A partir de 65 200 €, la Volv0 S60 Polestar est, dans la catégorie des berlines rapides et dynamiques, la voiture la moins chère. L’Audi S4 S-tronic quattro s’échange contre 70 500 € pour 354 ch et la Mercedes AMG C43 4matic offre aussi 367 ch comme sa concurrente suédoise pour un tarif démarrant à 67 050 €. Les allemandes offrent tout de même des architectures techniques plus nobles avec des V6 turbo plus onctueux, mais avec des frais d’entretien et de consommation plus élevés aussi… Néanmoins, la Volvo est bien équipée de série et offre une âme supplémentaire.

Conclusion : enivrante !

On a adoré ! Ce retour de Volvo aux affaires sportives est un coup de maître, avec une S60 pleine de caractère. Non seulement la voiture est très attachante mais en plus, la copie est rendue avec beaucoup de sérieux : un châssis exemplaire, un quatre cylindres très performant, une sonorité enivrante et un physique attirant. On a hâte que Polestar se penche sur le reste de la gamme Volvo !

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d’automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire