Auto Lifestyle

Essai : Subaru Levorg

Essai : Subaru Levorg

0 commentaire 📅16 novembre 2017, 08:02

Le Subaru Levorg est apparu sur les routes européennes il y a maintenant 2 ans (2015) une petite année après son arrivée sur son marché à domicile (Japon). Mais commençons par le début, le nom de ce break. Que veut dire Levorg ? Il s’agit de l’abréviation Legacy Revolution Touring. Pour nous Français, Subaru c’est la WRX, le BRZ ou encore le XV et bien pas seulement ! Méconnu dans l’Hexagone, le successeur du Legacy, le Subaru Levorg a pourtant des nombreux arguments à faire valoir. Nous allons vous les faire découvrir au travers de notre essai qui a duré une semaine.

Subaru Levorg

Subaru Levorg : Design et vie à bord

Design extérieur

Esthétiquement, impossible de rater ce break et de ne pas faire le lien avec la marque aux étoiles. Il a tous les codes stylistiques de celle-ci !

Subaru Levorg

Commençons par la calandre hexagonale typique que l’on retrouve sur l’ensemble de la gamme du constructeur Japonais mais aussi et surtout « La Fameuse » prise d’air sur le capot.

Subaru Levorg

Celle-ci n’est pas présente que pour le style puisqu’elle sert à nourrir l’échangeur du Boxer 4 cylindres en air frais. Ce break reçoit quelques éléments mettant en avant un look sportif comme notamment les bas de caisse, les deux sorties d’échappement ou encore les jantes en alliage biton de 18 pouces Dark Grey.

Subaru Levorg

Subaru Levorg

Subaru Levorg

La face avant est clairement agressive notamment grâce à la prise d’air mais étonnamment les designs du profil et de l’arrière son beaucoup plus sages voire discrets. Une chose est certaine, le style de ce Subaru Levorg ne laisse personne indifférent et les avis sont très tranchés.

Subaru Levorg

On aime ou on n’aime pas mais comme le dit le vieil adage, les goûts et les couleurs cela ne se discute pas ! Personnellement j’apprécie ce style qui colle parfaitement à l’image que l’on se fait d’une Subaru. La face avant rappelle même celui de la sœur échappée des spéciales la Subaru WRX STI.

Subaru Levorg

On retrouve la signature lumineuse le marque aussi bien à l’avant qu’à l’arrière grâce aux blocs feux à LED.

Subaru Levorg

Subaru Levorg

Notre véhicule d’essai était en teinte blanche (Crystal White Pearl) peut être un peu trop discret et pas assez connoté « Subaru ». Personnellement, je trouve que le Levorg gagne davantage en personnalité dans les colories foncés et en particulier en bleu foncé (Lapis Blue Pearl). Quoi qu’il arrive, ce Subaru Levorg possède son propre style. Il se différencie dans la jungle des breaks car il a sa propre personnalité et un design très tranché ! Dommage qu’il soit si méconnu !

Subaru Levorg

Habitacle

A bord du break Levorg, l’ambiance est globalement bonne. Le tableau de bord se montre sobre et sombre avec la présence de plastique noir. Les surpiqûres bleues egaient l’habitacle tout comme les inserts se situant sur cette planche de bord.

Subaru Levorg

Étonnamment, l’habitacle de ce Subaru Levorg est un peu comme docteur Jekyll et Mister Hyde. On retrouve toutes les dernières technologies via les trois ordinateurs de bord. Le premier se situe au niveau des compteurs, le second en dessous de la casquette au centre de la planche (5,9 pouces) et le dernier via l’écran central d’info-divertissement.

Subaru Levorg

Subaru Levorg

Ce large écran tactile de 7 pouces est l’interface qui vous permettra d’accéder au GPS, à la téléphonie, aux divertissements comme la musique de son smartphone accessible via le Bluetooth. Il est également possible de se servir de Mirror Link ou encore au Subaru Starlink. Le Levorg se pare de caméras à l’avant comme à l’arrière qui se montrent bien pratiquent lors des manœuvres !

Subaru Levorg

De même, une caméra de vision arrière est accessible depuis le rétroviseur central. Bien pratique si vous avez un encombrant passager arrière ou un coffre rempli à ras bord. De multiples prises USB ou allume cigares sont disponibles aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. En revanche, certaines détails surprennent et font datés comme notamment les commandes des sièges chauffants (se situant sur le tunnel central) ou encore les boutons du toit ouvrant sont d’une autre époque.

Hormis ces petits détails, le reste se montre plutôt ergonomique et simple à l’emploi. Seule « la forêt » de bouton se situant sur le volant à méplat demandera un petit temps d’adaptation.

Subaru Levorg

Coté confort, le Subaru Levorg répond présent ! Les suspensions sont fermes mais les assises compensent ce point. Les deux passagers avant seront à l’aise et le conducteur trouvera facilement sa position de conduite via le siège électrique ainsi que le volant qui est réglable en profondeur et en inclinaison.

Subaru Levorg

La luminosité amenée par le toit ouvrant sera appréciée en particulier à l’avant de l’habitable.

Subaru Levorg

Subaru Levorg

Les passagers arrière ne seront pas en reste avec un dossier fractionnables permettant de régler celui-ci. La garde aux jambes et au toit sont excellentes. En revanche, la banquette se montre un peu courte sous les jambes pour les personnes mesurant plus de 1m75 tout comme les appuie-têtes qui se montrent trop droits.

Subaru Levorg

Le volume du coffre se montre dans la bonne moyenne avec 522 litres (pouvant passer à 1 446 L en volume maximum). On notera les rangements forts pratiques se situant sous le plancher plat du coffre.

Subaru Levorg

Côté sécurité, le break familial Japonais fait le plein d’aides. J’ai particulièrement apprécié le système Pack Avancé de Sécurité qui permet la détection des véhicules dans les angles morts et notamment lorsque l’on sort d’une place de parking. Avec une longueur de 4,69 mètres, il n’est pas toujours facile de voir ce qui arrive et grâce à ce système plus de problème ! Le point fort de ce Subaru Levorg est le système « EyeSight ». Celui-ci travaille via deux caméras se situant dans le pare-brise de chaque côté du rétroviseur central. Mais qu’est-ce donc ce système « EyeSight » ? Voici ce qu’il comprend en résumé : l’assistance au freinage d’urgence avec avertisseur de collision, l’avertisseur de fatigue, le fameux avertisseur d’angle mort (comme évoqué plus haut), l’assistance de maintien de voie, un régulateur de vitesse adaptatif. Un véritable ange gardien et qui plus est, de série ! Cette Japonaise est vraiment pleine de surprises et offre vraiment un équipement pléthorique !

Subaru Levorg

Subaru Levorg : La conduite

Commençons par la marque de fabrique de « Sub », le 4 cylindres Boxer. Celui-ci est un 1,6 litre suralimenté à injection directe qui développe une puissance de 170 chevaux et 250 Nm de couple (entre 1 800 et 4 800 tr/min). Étonnement, le moteur se veut très discret (surement un choix des ingénieurs).

Subaru Levorg

Le moteur typique de chez Subaru propose un centre de gravité bas de par son architecture. Le petit « 4 pattes » à plat est associé à une boite automatique CVT Lineartronic à 7 vitesses. Avant de crier au sacrilège (nous ne sommes pas très fan de ce type de boite chez Auto-Lifestyle.com), sachez que les ingénieurs Nippon ont réussi à quasiment annuler l’effet « moulinette » de ce type de boite. Il est même possible de la commander via des palettes au volant. Cette boite Lineartronic n’est certes pas aussi performante qu’une boite à double embrayage mais elle se montre correcte.

Subaru Levorg

En même temps l’auto n’est pas faite pour affronter les spéciales de rallye ! Le break se montre dynamique mais n’en est pas moins un break familial qui a plutôt vocation à voyager au long court ! On peut toutefois malmener un peu l’auto notamment grâce à son excellent châssis bien suspendu mais aussi grâce à sa transmission intégrale permanente maison AWD. Celle-ci scotche littéralement le break au sol et ce en toute circonstance !

Subaru Levorg

Le break pourrait même facilement encaisser une motorisation possédant une cavalière plus importante. Nous avions apprécié la direction de la Subaru BRZ lors de son essai et je me rends compte que la précision et le retour d’information fournies par celle du Levorg est tout aussi excellente. Il semble que cela soit une spécialité maison ! Le vrai terrain de jeu de cette auto est l’autoroute car il est taillé pour avaler les kilomètres avec toute sa petite famille. Sur le grand ruban, le break se montre royal avec un excellent confort. L’insonorisation est bonne à l’avant et correcte à l’arrière car quelques bruits aérodynamiques sont perceptibles. Coté consommation, le réservoir de 60 litres permettra facilement de parcourir plus de 500 kilomètres sur autoroute. Le Boxer Subaru se montre un peu plus gourmand en ville avec une consommation pouvant atteindre 9 litres au 100 kilomètres. En ville, la familiale sait aussi se mouvoir facilement notamment grâce à sa boite automatique CVT. Elle se montre douce et joue particulièrement sur le couple du bloc nourrit au Sans Plomb. Ce Subaru Levorg est un véritable couteau suisse et il sait (presque) tout faire !

Subaru Levorg

Acheter un Subaru Levorg

Comme toute bonne Japonaise, ce break Levorg offre le plein d’équipements. Il ne manque rien et donc forcément la liste d’options est plus que mince puisque seule la peinture métallisée la compose sachant qu’il n’existe qu’une finition au catalogue dans l’Hexagone. Le tarif de ce Subaru Levorg est de 39 990 Euros en France.

Subaru Levorg

Conclusion

Subaru rime souvent avec WRX STI ou encore BRZ mais pas seulement. Le break Levorg a tous les arguments pour sortir de la confidentialité. La familiale de la marque aux 6 étoiles est bourrée d’équipements et en particulier au niveau de la sécurité. De plus avec un tarif de 39 990 Euros, le Levorg propose une véritable alternative sur ce marché avec un rapport qualité/prix excellent. De plus, il sortira clairement du lot de par son coté « exotique » et méconnu. Il est donc le meilleur moyen d’avoir une auto avec de nombreuses qualités et différente de celle des autres ! Dommage que Subaru ne propose qu’un bloc moteur et uniquement la boite automatique Lineartronic.

Subaru Levorg

On aime : le design Subaru, le rapport qualité/prix, la direction, l’équipement de série très complet, l’image exotique de ce break, la polyvalence

On aime moins : le manque de choix en terme de motorisations et boite, la consommation en ville, certains éléments datés.

Subaru Levorg

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Emmanuel Delion
Emmanuel Delion

Passionné par la Formule 1 depuis l’enfance, fan incontesté de Michael Schumacher, Damon Hill, ainsi que de la nouvelle génération : Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, je vous propose de partager mes émotions à travers ce blog.
Pilote à mes heures perdues, je partagerai avec vous mes sorties sur piste.

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire