Auto Lifestyle

Essai occasion : Citroën C4 Aircross 1.6 HDI 115 Feel Edition

Essai occasion : Citroën C4 Aircross 1.6 HDI 115 Feel Edition

0 commentaire 📅01 septembre 2017, 08:08

Si les SUV sont à la mode ces dernières années, et même plébiscités au point de pousser certains constructeurs conservateurs comme Bentley, Maserati, ou bientôt Ferrari à en produire, force est de constater que certains d’entre eux ont pourtant une carrière commerciale discrète. C’est le cas du Citroën C4 Aircross. Produit entre juin 2012 et avril 2017, 26 000 exemplaires ont été construits (seulement 7 000 pour son cousin Peugeot 4008). A l’heure où il reste des stocks neufs négociables en concessions et où l’offre en occasion débute à 11 000 €, ce C4 Aircross représente-t’il une bonne affaire ?

Citroën C4 Aircross

Citroën C4 Aircross : design et vie à bord

Design extérieur : sobre mais affirmé et dynamique

Extérieurement, il n’est pas démonstratif. Néanmoins, on remarque aussi qu’il propose des effets de styles qui lui sont propres dans la gamme Citroën, et lui donnent un caractère affirmé. En dehors de ses feux avant étirés dans le prolongement de la calandre, avec les clignotants intégrés, on remarque le capot aux nervures très prononcées, qu’on admire depuis les sièges avant. On note aussi la découpe de la custode qui sépare visuellement le toit du reste de la carrosserie et les feux arrière très travaillés, qui diffèrent de la berline compacte C4 dont le Aircross est un dérivé. On note aussi les feux de jour à LED, marque stylistique inaugurée par la DS3, généralisée sur la gamme. Ses ailes élargies ou encore ses porte-à-faux réduits font de ce SUV de seulement 4.34 m un engin dynamique et agréable à regarder. En terme de design le Citroën C4 Aircross n’a pas vieillit et reste très actuel. Il devrait bien subir le poids des années.

Citroën C4 Aircross

Habitacle : trop conservateur ?

L’intérieur est bien fini et les assemblages sont bons. L’équipement est lui tout à fait à la hauteur de ce qu’offre la catégorie. Mais le design ne méritait-il pas quelques touches de sport, ou en tout cas inédites pour valoriser son propriétaire ? Comme une instrumentation spécifique, des équipements dédiés, des poignées qui rappellent le franchissement… Non, ici c’est sérieux et ça manque de fun. La star de la catégorie, le VW Tiguan, dont la finition et l’équipement sont parfaits mais peuvent paraître ennuyeux, laissait la place à Citroën pour essayer de se démarquer et séduire par un intérieur plus séducteur. Occasion manquée du constructeur français, qui n’a pas su remanier l’habitacle du Mitsubishi ASX dont le C4 Aircross dérive. Néanmoins, cet habitacle est spacieux et confortable. Assis haut perché, on s’y sent en sécurité. Parfaitement équipé dans cette finition Feel Edition, notre modèle d’essai ne manque de rien : système média simple d’utilisation, caméra de recul, régulateur de vitesse, feux et essuies glace automatiques, sellerie cuir, volant multifonctions, climatisation automatique…

Les places arrière sont spacieuses et deux adultes prennent place confortablement sur la banquette, tandis que la place du milieu est plus étriquée. Le coffre de 416 litres est quant à lui un peu décevant pour la catégorie, mais c’est aussi le SUV compact le plus court et donc le plus agile en ville, ce qui n’est pas sans intérêt !

Sur la route : bien fait, mais le 1.6 HDI est un peu juste

C’est sans doute le plus gros défaut du C4 Aircross : son offre moteur. Avec seulement deux motorisations possibles, un 1.8 HDI de 150 ch et un 1.6 HDI de 115 ch. C’est cette dernière motorisation qui équipe la majeure partie du parc de C4 Aircross, intéressante en terme de consommation avec seulement 6.4 L/100 km en cycle mixte, mais juste en terme de performances. Les relances à bas régimes manquent de punch malgré les 270 Nm de couple annoncés, faiblesse particulièrement mise en avant lorsqu’on emmène des passagers. En revanche, les relances à mi-régimes sur autoroutes sont satisfaisantes. Une fois lancé, le C4 Aircross roule très bien.

La boite de vitesse mécanique à six vitesses de notre modèle d’essai nous a parue accrocheuse, malgré un bon guidage.

Coté tenue de route, il s’agit d’un 4X2, la transmission 4X4, optionnelle, nous parait d’ailleurs sans intérêt sur ce véhicule aux vocations routières. Les trains roulants sont bien réalisés comme on peut attendre d’une Citroën : sécurisants, confortables et proposant une très bonne tenue de route. Cependant, le C4 Aircross n’est pas un sportif et n’aime pas être brusqué. Il aurait tendance à rebondir sur les mauvaises bosses, si le rythme s’accélère. Rien de rédhibitoire.

Citroën C4 Aircross

En conclusion : de bonnes affaires à réaliser !

Proposée trop cher lors de sa commercialisation, c’est la seule raison de son échec sur le marché. Excellente routière, la Citroën C4 Aircross est une bonne auto, mais qui était malheureusement proposée au même prix qu’une VW Tiguan ( Citroën à partir de 29 650 €), star de la catégorie, plus premium, et déjà réputée chère… Le marché de l’occasion rectifie le tir et les premiers prix affichant de gros kilométrages s’offrent dès 11 000 €. Les pistes intéressantes à suivre sont les occasions avec des kilométrages pas trop élevés et les véhicules neufs en concession, puisqu’il reste des stocks ! Vu les chiffres de vente durant les 5 années de construction, il y a fort à parier que vous pourrez accueillir ce beau SUV compact, neuf, richement équipé, agréable à conduire, à un prix enfin très intéressant !

Crédit photos : Citroën

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d’automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire