Auto Lifestyle

Essai : Mazda3 2017 2.0 Skyactiv-G 120 ch Dynamique

Essai : Mazda3 2017 2.0 Skyactiv-G 120 ch Dynamique

1 commentaire 📅23 mars 2017, 08:02

La Mazda3 est la compacte du constructeur d’Hiroshima, Mazda. Elle est apparue en 2004 en remplacement de la Mazda 323. Depuis, la compacte asiatique a connu 3 déclinaisons et elle se présente comme le best-seller de Mazda en Europe ce qui en fait à ce jour le véhicule le plus vendu par la marque. La dernière génération est apparue en 2013 et celle-ci laisse place à un modèle restylé depuis peu. C’est donc cette Mazda3 en version 2017 que nous avons pu essayer grâce à Mazda France.

Mazda3 2017

Le marché des véhicules étant de plus en plus favorable à l’essence, nous avons opté pour la première motorisation essence dans une version Dynamique (milieu de gamme) avec son nouveau coloris le « Sonic Silver Métallisé ». Cette Mazda3 2017 arrive dans un marché hautement concurrentiel, alors où se situe la compacte Nippone ?

Mazda3 2017

Mazda3 2017 2.0 Skyactiv-G 120 ch Dynamique : Design et vie à bord

Design extérieur

Comparé à la Mazda3 phase I que nous avions pu essayer, on pourrait dire communément que c’est le jeu des sept erreurs ! Toutefois, on remarque les quelques détails qui ont fait l’objet de l’attention des designers de Mazda à commencer par la face avant de l’auto.

Mazda3 2017

Celle-ci adopte une nouvelle calandre tridimensionnelle plus prononcée et qui assoit le look de cette « 3 ». A noter aussi que le bouclier avant adopte un design légèrement retravaillé afin d’accueillir des nouveaux optiques à LED ainsi que des inserts de feux anti-brouillard redessinés.

Mazda3 2017

De profil, la nouvelle compacte de Mazda évolue plus que légèrement avec des rétroviseurs intégrant les répétiteurs de clignotant et de nouvelles jantes spécifiques en 18 pouces.

Mazda3 2017

Mazda3 2017

L’arrière du véhicule subit lui aussi une mise à jour avec un nouveau pare-chocs et de nouveaux feux.

Mazda3 2017

Notre modèle d’essai est équipé de l’un des deux nouveaux coloris, un gris dénommé « Sonic Silver Métallisé ». Vous l’aurez compris comparé à sa devancière la Mazda3 2017 ne se transforme pas énormément mais en même temps, les traits de l’auto étaient déjà équilibrés imposant la marque de fabrique du constructeur Japonais.

Mazda3 2017

L’avant a musclé son jeu grâce à l’adoption de la nouvelle calandre et l’arrière est toujours aussi sportif avec ses doubles sorties d’échappement se situant de chaque coté du bouclier arrière. La qualité d’assemblage est bonne et si je dois trouver un défaut à cette Mazda3 d’essai, c’est que je n’ai pas pu l’avoir dans la teinte « Soul Red Métallisé » que j’adore tant chez Mazda et que nous avions eu sur la petite MX-5 !

Habitacle

Tout comme l’extérieur de cette nouvelle mouture de la Mazda3, l’habitacle évolue en douceur mais celui-ci tend vers une amélioration de la qualité. On note au premier regard l’apparition d’un nouveau volant multifonctions ainsi que la disparition du levier de frein à main.

Mazda3 2017

Celui-ci fait place à un système électrique qui a pour conséquence de libérer de la place et donc de permettre d’avoir plus de rangement.

La compacte d’Hiroshima se met aussi au gout du jour avec une mise à jour du système d’info-divertissement. Toujours aussi intuitif, celui-ci se montre plus lisible et rapide via l’écran qui surplombe la console centrale.

Mazda3 2017

En prenant place derrière le volant, on retrouve l’un des gros points positifs de la Mazda3 avec une instrumentation résolument tournée vers le conducteur. Le second point à noter est l’amélioration de la lisibilité du système tête haute qui est dorénavant en couleur.

Mazda3 2017

Comme toute bonne Mazda qu’elle est, celle-ci est particulièrement bien équipée avec une caméra de recul, le système d’aide au stationnement, le régulateur de vitesse et la liste est encore longue. Les amateurs de « bon son »apprécieront la présence du système audio Bose avec 9 haut-parleurs.

Mazda3 2017

Assis derrière le nouveau volant, on trouve rapidement sa position de conduite et ce qui impressionne est le confort du siège en tissus noir. La qualité de l’habitacle de cette Mazda 3 est en nette hausse comparée à son aïeule avec une planche de bord moussée et des assemblages corrects. On note la présence de quelques plastiques durs et noirs qui nuisent à la sensation perçue mais celle-ci est rehaussée par les inserts de portes en gris tout comme les notes de noirs laqués que l’on retrouve au niveau des portes et autour du levier de vitesses. Cette teinte et ce matériau flattent l’œil mais attention car ce dernier est fragile et prendra facilement quelques rayures.

Mazda3 2017

L’ensemble offre donc une excellente présentation mais on pourra regretter le manque de couleur de cette habitacle, on pourrait dire : « noir c’est noir » ! Les passagers arrière seront également à l’aise avec un bon débattement pour les jambes tout comme une garde au toit qui n’handicapera pas les grands gabarits.

Mazda3 2017

Le coffre se montre aussi spacieux et celui-ci permettra d’accueillir les bagages d’une famille avec un enfant.

Mazda3 2017

En conclusion, l’habitacle n’a pas vraiment de gros défaut, on aurait juste apprécié avoir un peu plus de couleur comme on peut le retrouver sur la finition Sélection qui offre une couleur de cuir en noir ou surtout blanc.

Mazda3 2017 2.0 Skyactiv-G 120 ch Dynamique : essai routier

Au volant de la compacte Nippone on prend rapidement ses marques grâce à une excellente position de conduite. L’ergonomie est bonne au niveau de l’instrumentation et des commodos. Le gros plus, comme souvent chez Mazda, se situe au niveau du levier de vitesse. Rappelons que Mazda est un constructeur totalement indépendant et qu’il produit l’ensemble de ses véhicules, du châssis, au moteur en passant par la boite de vitesses. Celle-ci se veut particulièrement bien guidée avec un guidage très précis, vraiment top ! La Mazda3 est un modèle qui fait la part belle à la motorisation. Le constructeur Japonais n’a pas cédé au sirène de la suralimentation et le moteur qui anime la « 3 » est un bon vieux 4 cylindres deux litres atmosphérique.

Mazda3 2017

On retrouve réellement des sensations de conduite avec un couple plus haut que sur un moteur turbo. En ville, le petit « 4 pattes » de 120 chevaux se veut pétillant et vivace. Cela surprend vraiment compte tenu du gabarit de l’auto et de sa puissance modeste. Il est tout simplement parfait. L’autre aspect très positif de la Mazda se situe au niveau du confort qui est vraiment très bon et cela malgré les grandes jantes de 20 pouces. Les suspensions absorbent parfaitement les pavés ainsi que les imperfections du bitume. A noter également que le système « Stop and Start » fonctionne à merveille sans la moindre vibration ou à-coups à chaque fois que le 4 cylindres s’éveille ! La compacte asiatique se montre également à l’aise sur route avec un comportement résolument plus typé confort que sportif. En revanche, la Mazda montre quelques petites limites sur autoroute comparé aux nouvelles motorisations turbo. Il faudra jouer du levier de vitesses et rétrograder afin de récupérer assez de puissance pour doubler. On note aussi la présence de quelques bruits d’air à vitesse stabilisée de 130 km/h. Les préjugés font qu’avec un moteur atmosphérique 4 cylindres 2 litres on imagine rapidement que la consommation s’envole et bien pas du tout ! Sur notre week-end composé à 1/4 de conduite urbaine, 1/4 sur départementale et le reste sur voies rapides, notre consommation a été d’environ 8,3 litres, pas mal ! Le moteur de la Mazda3 tord le coup aux préjugés sans pour autant se montrer le plus sobre de la catégorie. Au final, la compacte du constructeur Japonais possède de nombreux atouts non négligeables qui plus est avec cette petite motorisation essence. Elle a parfaitement sa place dans ce segment très concurrentiel avec de nombreux atouts dans sa manche.

Mazda3 2017

Acheter une Mazda3 2017

Parlons de nouveau de préjugés et répondons tout de suite au point budgétaire. Non cette Mazda3 n’est pas la moins chère de son segment. Elle se positionne à un tarif de 25 300 Euros avec le moteur essence 2 litres et dans cette finition Dynamique. La Mazda se veut particulièrement bien équipée dès son entrée de gamme et dans cette finition Dynamique, celle-ci regorge d’équipements qui sont régulièrement des options chez la concurrence. Elle se positionne réellement comme une alternative face aux véhicules stars de ce segment.

Mazda3 2017

Conclusion

La Mazda3 n’est pas la plus performante, n’est pas la plus logeable mais elle est sûrement la plus confortable et surtout très bien équipée. Elle se veut une vraie alternative sur ce marché avec comme point de différenciation sa motorisation atmosphérique. Loin des moteurs turbo si sages et lisses, la compacte venue du pays du soleil levant se démarquera facilement et attirera les amoureux de la mécanique. Celle-ci se montre comme étant une compagne idéale au quotidien et capable de tout faire, en soit elle est un vraie couteau Suisse !

Mazda3 2017

On aime : sa polyvalence, le moteur « à l’ancienne » qui est doux et vif, son confort, ses nombreux équipements.

On aime moins : Les relances un peu justes sur l’autoroute, les quelques plastiques durs, les finitions noir laqué très fragiles.

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Emmanuel Delion
Emmanuel Delion

Passionné par la Formule 1 depuis l'enfance, fan incontesté de Michael Schumacher, Damon Hill, ainsi que de la nouvelle génération : Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, je vous propose de partager mes émotions à travers ce blog. Pilote à mes heures perdues, je partagerai avec vous mes sorties sur piste.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire