Auto Lifestyle

Essai : Mazda MX-5 ST 2.0 160 ch Sélection pack sport

Essai : Mazda MX-5 ST 2.0 160 ch Sélection pack sport

0 commentaire 📅25 janvier 2018, 08:05

Après avoir eu la chance de prendre en main plusieurs versions de la dernière Mazda MX-5, que ce soit le roadster ST 131 ch ou le coupé à toit rétractable RF 160 ch en boite mécanique ou automatique, nous avons eu droit d’essayer la version ST, roadster donc, en 160 ch et boite mécanique. Si chaque version nous a enjoué et charmé, cette dernière déclinaison, est équipée de tout ce qui se fait de mieux en terme de sportivité au catalogue Mazda. Serait ce la meilleure des MX-5 ?

Mazda MX-5 ND ST 160 ch BVM Selection vs MX-5 ND RF 160 ch BVA Selection

Mazda MX-5 ST 2.0 160 ch Sélection pack sport : design et vie à bord

Design extérieur : Kodo

Le roadster ST (soft top, toit souple) n’est pas devenu obsolète avec l’arrivée de la version RF (retractable fastback, toit rétractable électrique). Le style Kodo, l’âme en mouvement, n’a pas pris une ride, et la simplicité du dessin de ce petit roadster semble intemporel. Sur cette version 160 ch , les jantes passent du 16 au 17 pouces, avec une finition « bright dark » du plus bel effet. On regrettera simplement l’échappement à sortie double d’un seul côté, alors qu’une double sortie symétrique avec un échappement de chaque côté de la voiture serait plus actuel. Mains ne boudons pas notre plaisir tant cet échappement sonne bien ! La petite nippone attire la curiosité des badauds qui reconnaissent la Mazda et salue son style.

Mazda MX-5 ST ND 160 ch BVM Selection

Intérieur et équipements : Tout pour le conducteur

A l’intérieur, rien ne différencie cette version 160 ch d’une autre motorisation ou carrosserie. C’est bien agencé, le style agréable, et toutes les commandes tournées vers le conducteur. Les plastiques sont plutôt durs, mais bien finis et bien assemblés. Le petit pommeau de vitesse tombe parfaitement sous la main et se manie avec plaisir. La capote est manuelle, mais il n’y a pas besoin de sortir de la voiture pour décapoter ou recapoter. L’opération ne prendra pas plus de 5 secondes dans chaque sens. On apprécie les sièges chauffants à trois positions, qui nous ont permis de rouler décapoté malgré les frimas de l’hiver et une météo capricieuse près des plages du Touquet.

Mazda MX-5 ST ND 160 ch BVM Selection

Le système info divertissement, présent dans toutes les versions est toujours simple à utiliser, tactile ou avec la molette lorsque la voiture est en mouvement, afin d’obliger le conducteur à garder au maximum les yeux sur la route.

Des rangements dans les contre portes et entre les sièges sont disponibles et bien pratiques, ce qui n’a pas toujours été pris en compte dans les générations précédentes et plus globalement sur les roadster.

Vous aurez noté la présence de sièges Recaro. Il s’agit d’une option présente dans le pack sport disponible avec la finition Sélection. Ces sièges cuir et Alcantara se révèlent en parfait accord avec la philosophie de la petite japonaise : offrant un meilleur maintien, il ne dégradent pas le confort des sièges de série, moins enveloppants.

La conduite : du sport, de la glisse, du plaisir !

Tout l’intérêt de cet essai réside dans le fait que nous ayons entre les mains ce qui se fait de mieux en terme de sportivité chez Mazda à l’heure actuelle : le 2.0 160 ch, couplé à la boite mécanique et le pack sport. Non seulement la MX-5 ST est la seule à proposer de série un différentiel à glissement limité (même pas optionnel sur les autres versions), mais avec le pack sport elle est également la seule version pouvant recevoir les suspensions sport Bilstein avec barre anti-rapprochement. Et le résultat est : génial ! Autant les autres versions nous ont charmées et convaincues, autant cette Miata ST 2.0 pack sport nous a subjugué : la japonaise reste un gentil roadster, mais cette version devient la canaille de la gamme, avec ce je ne sais quoi qui vous donne tout le temps l’envie d’adopter une conduite sportive et de la provoquer constamment dans les ronds points… Conduite sportive et provocante à laquelle elle répond de manière saine et progressive sans vous piéger. Le 2.0 est rageur, comme son petit frère 1.5 de 131 ch, les performances en plus. Ce sont les reprises qui profitent du bloc 2.0. Il est moins utile de rétrograder pour relancer la MX-5 sur autoroute.

Mazda MX-5 ST ND 160 ch BVM Selection

La sonorité du bloc et de l’échappement est vraiment sympa. 7.3 secondes pour le 0 à 100 km/h ce n’est pas exceptionnel, mais les sensations décuplées par la faible hauteur de cette petite sportive rendent l’exercice plus jouissif que dans une petite GTI. Le freinage s’avère facile à doser, performant et endurant. Pour un peu, on se dit que cette petite japonaise accepterait aussi bien d’être un sympathique daily driver mais également une monture adéquat pour limer les circuits… Au moins pour s’initier, sur des circuits pas trop exigeants en terme de moteur, car c’est bien le seul grief à lui faire tant elle est équilibrée : à quand 200 ch dans une Miata ?!

Mazda MX-5 ST 2.0 160 ch Sélection pack sport : les tarifs

La Mazda MX-5 ST 160 ch s’échange contre 31 650 €. Une somme qui commence à devenir conséquente lorsque la 1.5 de 131 ch démarre à 26 150 €. Néanmoins, la 2.0 est proposée en finition Sélection d’office, il ne reste plus que le pack sport à seulement 1 800 € pour sublimer votre Miata. Cette petite bombe que nous avons eu entre les mains s’acquiert en échange de 33 300 €. Une somme qui devient certes rondelette, mais qui n’est pas si élevée compte tenu des prestations de la Mazda : sportive certes, mais également facile à vivre, moderne, sûre, équipement dernier cri. Le tout dans un petit cabriolet qui distille une image positive, fiable et accessible au niveau de l’entretien… Que demander de plus ?!

Conclusion

La Mazda MX-5, sous toutes ses formes et motorisation, on adore. Très moderne et très équipée (il y a même des feux directionnels), elle ne tourne en aucun cas le dos à la philosophie du petit roadster simple et tourné vers le plaisir de conduite. Cette version 160 ch équipée du pack sport est la plus excitante à conduire tant elle magnifie les qualités intrinsèques du roadster d’Hiroshima. Bien emmenée, elle est sans aucun doute capable de s’attaquer à plus puissant qu’elle tant elle est « facile » à emmener et pétrie de qualités. Oui, c’est la plus addictive des Mazda MX-5 à ce jour !

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d'automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire