Auto Lifestyle

Essai : Audi A5 Coupé 2.0 TFSI 250 ch quattro S-tronic Design Luxe

Essai : Audi A5 Coupé 2.0 TFSI 250 ch quattro S-tronic Design Luxe

0 commentaire 📅12 octobre 2017, 08:06

Nous avons eu la chance de nous voir confier un coupé A5 pour une semaine, dans une configuration pleine de promesses, avec le 2.0 TFSI 250 ch couplé à la boite S-tronic la transmission quattro, et la finition Design Luxe offrant tout le raffinement et la technologie qu’on attend d’une Audi. Ce coupé A5 a la très lourde tâche de succéder à un chef d’œuvre automobile, qui n’a pas pris une ride. Les dirigeants ont décidé de ne pas chambouler leur best seller, en modernisant ce beau coupé sans le transfigurer. Alors, pari gagné ?

Audi A5 Coupé 2.0 TFSI 250 ch quattro S tronic 7 Design Luxe

Audi A5 Coupé : design et vie à bord

Design extérieur : toujours plus belle

La première génération, oeuvre du designer Walter da Silva, a marqué les esprits. Déclinée en cabriolet mais aussi en Sportback, l’A5 elle est considérée par son géniteur comme son chef d’oeuvre. Il sublime celui-ci avec cette nouvelle génération avec des traits plus marqués. On note le capot aux arrêtes saillantes, mais également les ailes arrière plus marquées, qu’on aperçoit dans les rétroviseurs… Sublimes. Comme les phares avant et arrière modernisés, la nouvelle calandre Singleframe offre un surplus de caractère et de charisme au faciès de l’A5. La longueur augmente pour une largeur inchangée, rendant cette A5 plus statutaire : 4m73 contre 4m62 auparavant.

Audi A5 Coupé 2.0 TFSI 250 ch quattro S tronic 7 Design Luxe

Petite astuce pour différencier les versions essence des diesels visuellement : les versions essence ont des sorties d’échappement symétriques, de chaque côté du bouclier, tandis que les versions diesel ont droit à une double sortie resserrée du même côté.

Audi A5 Coupé 2.0 TFSI 250 ch quattro S tronic 7 Design Luxe

Habitacle : plus beau !

Le seul grief que je pouvais faire à la génération précédente concernait son tableau de bord, dont la casquette du bloc d’instrumentation se prolongeait pour englober l’écran d’info-divertissement.  Désormais le design de la planche de bord est simplifié, comme l’ensemble de la gamme, avec un écran 16/9ème plus léger visuellement et le virtual cockpit toujours très high tech et intuitif à utiliser. La finition et les assemblages sont toujours au dessus du lot, même si certains assemblages nous ont légèrement déçus… Notre exemplaire dispose d’un intérieur cuir caramel qui ne manque pas de charme couplé au gris « fleuret » de la carrosserie.

Audi A5 Coupé 2.0 TFSI 250 ch quattro S tronic 7 Design Luxe

L’A5 est d’un confort royal, que ce soit en ville, sur route ou sur autoroute. L’insonorisation est de haute volée et les sièges massant bien agréables… Les conditions sont réunies pour profiter du système audio Bang&Olufsen. Pour un coupé, les passagers arrière sont choyés. Jusqu’à 1m80 la garde au toit est suffisante, l’accessibilité facilitée par l’avancée électrique des sièges avant, et la climatisation tri-zone permet de choisir son ambiance.

Audi A5 Coupé 2.0 TFSI 250 ch quattro S tronic 7 Design Luxe

Le coffre est… gigantesque : 465 litres. De quoi partir à quatre en vacances ! Bien vu : des poignées rétractables qui permettent de suspendre des sacs pour éviter qu’ils ne se renversent.

Audi A5 Coupé 2.0 TFSI 250 ch quattro S tronic 7 Design Luxe

Sur la route : très bien mais…

Les Audi à consonances sportives deviennent de plus en plus plaisantes à conduire, générations après générations. On serait en droit d’attendre un surplus de sportivité sur cette nouvelle génération de coupé A5, or ce n’est pas le cas. C’est un coupé paré à toutes les situations, pour parcourir toutes les distances sans coup férir, mais nous aurions souhaité plus de sportivité bien que l’A5 soit déjà dynamique. Même en faisant appel au Drive Select, en composant ses réglages Individual ou en mode Dynamic, l’A5 reste un peu timide à notre goût. Bien suspendue mais prenant trop de roulis, performante mais dont le moteur très linéaire ne crée pas la surprise, une sonorité synthétique, on reste tout de même sur sa faim. La transmission quattro verrouille totalement la voiture au sol, et même en dynamique l’électronique veille au grain, sans possibilité de déconnecter. Dommage, d’autant que le système quattro charge bien en couple le train arrière, qui accepterait d’enrouler d’avantage les virages sans prendre de risque. Pas de quart d’heure de folie, donc. En revanche, vous êtes certain de pouvoir traverser la France à un rythme très soutenu quelques soient les conditions climatiques, et c’est déjà pas mal !

Audi A5 Coupé 2.0 TFSI 250 ch quattro S tronic 7 Design Luxe

La boite S-tronic est toujours très réussie, douce, rapide, mais aux lois de rétrogradages parfois coercitives… Le freinage s’avère très puissant et rassurant.

Audi A5 Coupé 2.0 TFSI 250 ch quattro S tronic 7 Design Luxe

Hormis un certain manque de piment, ce coupé est très confortable et sécurisant. Bien insonorisé, les commandes bien agencées, on se sent prêt à affronter le trafic d’une zone urbaine comme de longues distances en toute quiétude.

Sur cette semaine d’essai, nous avons relevé une consommation moyenne de 13.4 l/100km, ce qui est élevé compte tenu de la mécanique supposée être sobre. Il faut être fair-play et reconnaître qu’en conditions d’essai nous n’avons pas la conduite adéquate pour réaliser des économie de carburant, mais la moyenne est tout de même élevée (cycle mixte annoncé 6.3 l/100km).

Audi A5 Coupé 2.0 TFSI 250 ch quattro S tronic 7 Design Luxe

Le poids relativement élevé,quasiment 1 600 kg annoncés et à vide, n’est probablement pas étranger au manque de tempérament et à une consommation qui semble élevée.

Tarif : AUDI…

Les Audi sont des voitures premium qui en offrent beaucoup lorsqu’on pioche dans le catalogue d’options, forcément toutes indispensables. Cette A5 2.0 TFSI démarre à 51 050 €. Avec la finition Design Luxe, on grimpe à 61 900 €. Notre modèle d’essai, équipé en plus de l’affichage tête haute, des sièges avant sport, des pack assistance city et assistance stationnement, des phares Matrix LED, de l’excellent système audio Bang&Olufsen, ainsi que d’une peinture métallisée grimpe jusqu’à 71 750 €. Comment dire. Oui, il est normal que l’Audi A5 Coupé s’affiche à un tarif élevé, mais pour ce même prix, on est déçu de n’avoir droit qu’à un 2.0 TFSI de 250 ch.

Audi A5 Coupé 2.0 TFSI 250 ch quattro S tronic 7 Design Luxe

Conclusion

Elle est évidemment très bien cette Audi A5 Coupé 2.0 TFSI 250 ch : belle, confortable, talentueuse, rapide, valorisante, sécurisante. Des qualités qu’il faut de manière tout à fait objective lui reconnaître! Mais je n’ai pas été charmé, il n’y a pas eu de coup de coeur. En raison d’une mécanique et d’un comportement manquant de caractère, ce qui est dommageable, compte tenu du prix. Il nous tarde d’essayer la version S5 et la RS 5 pour être envoûtés !

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Guillaume Lescaroux
Guillaume Lescaroux

Passionné d'automobile depuis sa plus tendre enfance, Guillaume a toujours rêvé de pouvoir la partager avec toute personne sensible à ce secteur. Pilote à ses heures perdues, il a pris le volant pour Sport Auto lors de la saison 2011 de la Caterham Academy France.

Aucun commentaire

Aucun commentaire !

Vous pouvez être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire